Atteindre le flow

_________

Avez-vous déjà été tellement plongé dans une activité, tellement impliqué dans sa réalisation, que vous sentiez votre cerveau se déconnecter totalement de la réalité, du monde qui l’entoure.

Cette sensation à un nom :

le Flow, il incarne un état psychologique très profond qui survient chez une personne lorsqu’elle atteint une phase d’hyper concentration. Les personnes qui ont réussi à l’expérimenter expliquent avoir ressenti une joie spontanée, une extase si profonde, qu’ils ne cherchent maintenant plus qu’a la ressentir à nouveau.

Il survient la plupart du temps chez les sportifs de haut niveau mais aussi chez les artistes ou encore les gamers de compétition.

Mais que se passe t’il lorsqu’on a le flow ?

Lorsqu’on expérimente le flow, toutes nos émotions sont canalisées, contenues puis redirigés vers la concrétisation de l’objectif. Toutes les préoccupations de la vie quotidienne qui jonchent habituellement nos pensées s’évanouissent. Il n’y a que l’instant présent qui compte, rien d’autre.

La partie consciente de notre cerveau laisse bientôt place à l’inconscient. On quitte presque notre corps pour basculer vers un mode « spectateur » et toutes nos actions sont effectuées presque machinalement. On perd le sentiment de conscience de soi, on perd également la perception du temps. C’est l’instinct qui nous guide, pas la raison.

Certaines personnes ont même eu la sensation qu’une autre personne prenait place dans leurs corps. Comme une version améliorée d’elles-mêmes qui ne prend en compte que la réalisation du défi. Dès lors, les petits tracas du quotidien qui d’habitude nous font cogiter pour au final nous déconcentrer disparaissent dans un confortable brouillard.

Y’a t’il des conditions requises pour avoir le flow ?

Plusieurs conditions sont nécessaires pour atteindre ce «nirvana de la motivation».

Premièrement il faut qu’il y ait un équilibre compétences/défi. Si nos compétences sont trop faibles, nous perdrons patience, si elles sont trop élevées, nous n’aurons pas cette fougue, cette envie de réussir.

Il faut ensuite que le but à accomplir soit clair et bien défini, personne n’est imprégné du flow si sa perception de l’objectif est floue.

Enfin, on doit aimer ce que l’on fait, cela semble logique.

Les effets positifs du flow :

  • On a un feedback instantané, dans le sens ou on sait à chaque moment si l’action qu’on effectue nous rapproche ou nous éloigne du but.
  • On est dans un état d’hyper-concentration, notre attention n’est plus divisée mais totalement focalisée vers une seule et même chose.
  • On arrête de se préoccuper de ce que peuvent en penser les autres, on ne suit que soi, que l’harmonie qui se joue entre nous et la tâche.
  • On ressent un bonheur intense, une satisfaction réelle, une sensation de plaisir diffuse

Alors suivez vos passions et atteignez cet état !

Une vidéo qui synthétise mes propos et vous donne un exemple concret : lien

PAR ROMAIN HARTENSTEIN