, ,

Une journée parfaite à San Francisco !

San Francisco est une ville magnifique ! D’abord, la couleur des bâtiments est tout sauf grise comme ce que l’on voit à Montréal, ensuite on peut longer la baie pendant longtemps ce qui nous offre des paysages à couper le souffle et finalement, à chaque coin de rue on découvre quelque chose de surprenant ou de magnifique. Voici ce que je vous propose pour une journée bien remplie :

Longer les ports

Tout au long de la baie de San Francisco on retrouve plusieurs ports numérotés l’un à la suite de l’autre. C’est fascinant de voir ce qu’ils ont tous à offrir d’unique. Le Pier 39 a été un gros coup de cœur pour mon amie et moi. L’ambiance est très particulière et vous aurez envie de rentrer dans chacune des petites boutiques qui s’y trouvent. Le plus étonnant c’est la quantité phénoménale de lions de mer qui s’y trouve juste à côté. Ils sont des centaines chaque jour à se prélasser au soleil au grand bonheur des touristes qui aiment bien les prendre en photo et les regarder sauter à l’eau. La vue au deuxième étage du port sur la ville de San Francisco est magnifique, c’est le temps de prendre des photos, clic !

Continuer vers Fisherman’s wharf

San Francisco continuera de vous charmer, car tout près du Pier 39 se trouve le Fisherman’s wharf qui est un petit quartier très accueillant. On y retrouve entre autres des boutiques, des restaurants, des marchands de crème glacés, etc. On peut aussi aller dans un musée mécanique gratuit, où vous serez envahis d’articles et de jeux rétro.

Faire de la trottinette devant le Golden Gate

Et oui, de la trottinette! Il y a des trottinettes électriques partout dans les rues de San Francisco que vous pouvez prendre grâce à une application téléchargée sur votre téléphone intelligent. C’est peu coûteux et ça fonctionne comme les bixies de Montréal. On dit souvent que pour découvrir une ville il faut marcher, mais la trottinette, c’est encore mieux selon moi, car tu ne te fatigues pas et tu retrouves tellement vite ton cœur d’enfant ! Je vous conseille d’en faire à partir du Fisherman’s wharf jusqu’au pied du Golden Gate (avant de monter la colline vers le pont), de cette façon vous pourrez admirer le magnifique pont rouge. Le bonheur garanti !

Faire du hicking vers le Golden Gate

Rendue au pied de la colline avec votre trottinette, je vous conseille de la laisser de côté et de monter jusqu’au pont à pied. Vous découvriez une multitude de beaux endroits où vous faire photographier, mais je vous garantis que plus on se rapproche du pont, plus le décor est hallucinant. Évidemment, lorsque vous serez rendue sur ce pont, les jupes et les cheveux détachés ne sont pas une bonne idée, car il y a beaucoup de vent. Je l’ai compris assez rapidement, lorsque j’y suis arrivé (oups !)

Voilà ce qui a été pour moi une journée courte, mais parfaite dans la ville de San Francisco. Je vous souhaite vraiment d’y mettre les pieds un jour !

 

, , ,

Les Francos de Montréal : nos coups de cœur à voir cet été.

Cette année encore va se dérouler à Montréal l’un des festivals les plus en vogue sur le territoire Québécois, j’ai nommé les Franco Folies. Du 8 au 17 juin 2018, ce sera la fête dans la métropole pour la 30e édition des Francos.

Les Francos en quelques chiffres, c’est 10 jours, 50 spectacles dans 7 salles, avec une centaine de groupes ou d’artistes d’ici ou d’ailleurs.

Et si avant de te présenter nos coups de coeur de la programmation 2018 on te parlait un peu plus encore de ce festival?

Fidèles à leur mission première, les Francos de Montréal déclinent la musique francophone dans toute sa diversité : alliant ainsi les grands noms aux artistes émergents, on va du hip-hop à la chanson en passant par le rock, l’électro, la pop et le folk.

 

Francos de Montréal : un hymne à la culture musicale française.

Ce festival, qui jouit d’une notoriété de plus en plus importante d’année en année est à l’origine un festival crée par Jean-Louis Foulquier. Il est initialement lancé en Charente-Maritime, une région ensoleillée du sud-ouest de la France.

En 1989, on décide de l’exporter à 6000 kilomètres de son lieu de naissance, et c’est ainsi que Montréal vit son premier Francos Folies.

L’objectif est de réunir les artistes francophones de partout dans le monde et de faire briller la musique en français dans toute sa diversité, en rythmes et en émotions.

Une fois de plus ce sera un rendez-vous pour tous les goûts, les spectateurs vont avoir de quoi festoyer.

Voici donc nos 3 coups de cœur Effervescence de la programmation 2018.

1.Grand corps malade

Grand Corps Malade

Grand Corps Malade, Le tour du Plan B. sera présenté le 14 juin, au Théâtre Maisonneuve.

En clin d’oeil aux origines des Francos on vous propose en numéro un le spectacle de Grand Corps Malade. Dans le cadre de sa nouvelle tournée et nouvel album pour un Grand Corps Malade au sommet de sa forme les gens vont pouvoir découvrir cet artiste qui a su se tailler une place de choix au fil des années.

On aime Grand Corps Malade car c’est un poète urbain, une ode à l’expression libre sous toute ses formes. Un slameur impressionnant qui nous livre des phases sans filtres ni retenue, dans l’authenticité la plus brute. Pour toi ça te dit rien? Regarde cette magnifique vidéo et tu saisiras totalement alors la magnificence des mots de ce Grand Corps Malade.

GCM: Les origines

Te voilà conquis? Et si maintenant on prenait un moment pour te parler des origines. À tout juste 20 ans, alors qu’il chahute avec des amis,Grand Corps Malade heurte le fond d’une piscine dont le niveau d’eau n’est pas assez profond. Les médecins lui diagnostiquent une paralysie ad vitam aeternam.

Dès lors, il s’emploie à nous livrer sa perception nouvelle de l’environnement qui l’entoure au quotidien, dans un style aussi sobre et dépouillé qu¯il ne l’est lui-même.

Les poèmes de Grand Corps Malade contrastent beaucoup avec la malchance qu’a expérimenté l’artiste, tout ses textes sont badigeonnés de cynisme et d’humour, de véritables cordes de rappels le long de la paroi escarpée qu’est la vie. C’est donc ce que le public des Francos de Montréal aura la chance de découvrir ou redécouvrir le 14 juin prochain.

David Goudreau Crédit photo: La Presse

C’est le Trifluvien David Goudreau qui assurera la première partie de ce spectacle. Premier Québécois à remporter la Coupe du monde de slam poésie à Paris, auteur de deux recueils de poèmes, slameur-parolier, chroniqueur radio, mais aussi travailleur social et animateur dans les écoles et centres de détention, David Goudreault retrouvera ainsi avec grand plaisir Grand Corps Malade. David Goudreau qui a lancé La Bête à sa mère, son premier livre en avril dernier a en effet déjà assuré la première partie de son cousin français.

Ce sera donc une excellente soirée qui permettra de faire découvrir à un public de tout âge à quel point la puissance des mots demeurent prioritaire en 2018.

Pour acheter un billet cliquer ici. 

2. RYMZ

Rymz

Rymz, le petit prince du rap du Québec sera de passage au Francos de Montréal le 14 juin au Club Soda. Il est notre deuxième coup de coeur de la programmation 2018.

C’est avec Lary Kidd qu’il partagera la scène afin d’offrir une prestation explosive et intense.

On ne peut être qu’impressionné face au processus de création de Rymz qui compte déjà plus de 10 000 albums vendus en carrière.

En octobre dernier, il décrochait le prix du public au Gala de l’ADISQ, une récompense importante pour l’artiste car elle est attribuée après une sélection du public et non d’un jury désigné.

Dès lors on sent que l’artiste n’est motivé que par son art et par la satisfaction de son public.

Marie-Claude de l’équipe d’Effervescence a eu l’occasion de le rencontrer pour une entrevue diffusée sur Nous TV Mauricie. Lors de son passage à Trois-Rivières dans le cadre de son spectacle au Cabaret de l’amphithéâtre Cogeco, il avait entre autre discuté de l’importance des jeunes pour lui. Éducateur de formation qui travaille au près des jeune, le rap est pour lui une forme d’exutoire qui lui permet d’évacuer la violence qui sommeille en lui. Une manière positive de canaliser cette puissante énergie.

Rymz, c’est une ingénieuse alchimie entre rythme et poésie crue, deux variables qu’ont à tendance à voir disparaitre du paysage rap 2018. C’est aussi une prose incisive, articulée autour de la justesse du flow (un terme pour décrire la synergie entre le rythme et les rimes.)

Sa plume, il l’obtient avec un vrai travail d’analyse : Observation, Reflexion, Inteprétation. Telle est la formule qui donne naissance à cet artiste.

Il aborde des thèmes variés, parfois sur le ton de la critique, parfois sur le ton de l’humour, tout est envisageable et c’est ça qui est véritablement plaisant. Mettez donc la date du 14 juin à votre agenda.

Acheter votre billet pour le spectacle de Rymz au Francos. 

 

1.La musique de STONE : Hommage à Plamondon

La musique de STONE : Hommage à Plamondon sur la scène Bell, place des Festivals le dimanche 17 juin.

Voilà ici, un excellent spectacle à partager en famille afin de contempler l’ampleur de la carrière de Plamondon qui nous a offert tellement de succès ancrés dans notre culture musicale du Québec. Je t’aime comme un fou, Le monde est Stone, les chansons de Starmania, la fille au tableau, Coeur de rocker…

Plamondon, parolier préféré du Québec dont la valeur n’est plus à démontrer voit aux Francos de Montréal, ses plus grands titres réinterprétés par un collectif  de jeunes femmes très talentueuses.

Ariane Moffatt, Betty Bonifassi, BEYRIES, Catherine Major, Gabrielle Shonk, Klô Pelgag, La Bronze, Marie-Pierre Arthur, Martha Wainwright, Safia Nolin et Valérie Carpentier seront réunies sur scène afin d’offrir un spectacle qui sera mémorable.

Que ce soit Bonifassi avec toute sa profondeur qui reprend Oxygène, Ariane Moffat qui apporte sa voix planante à SOS d’un terrien en détresse ou encore la légendaire Wainwright qui ébloui une fois de plus avec Le Parc Belmont, ensemble, ces interprètes aux talents exceptionnelles vont ajouter une touche de modernisme aux oeuvres revisitées du fameux auteur pour qui la passion de la musique a commencé au piano à l’enfance lors de ses études au Petit Séminaire de Québec.

Toutes ces chansons sont tirées de l’album Stone : Hommage à Plamondon, qui constituait l’accompagnement musical du spectacle du Cirque du Soleil, présenté à Trois-Rivières en 2017. Marie-Claude d’Effervescence avait d’ailleurs eu l’occasion de s’entretenir avec le gratin musical du Québec ainsi que le célèbre parolier lors du tapis rouge de la soirée de première.

Rappelons que les chansons qui seront présentées au Francos ont été adaptées, dirigées et réalisées par Jean-Phi Goncalves, connu dans le milieu musical depuis de nombreuses années. On le reconnait tant pour ses projets personnels comme Plaster (Felix de l’album musique électronique en 2006) ou Beast (Felix de l’album anglophone en 2009, et nommé au Grammy’s en 2009) que pour ses collaborations et réalisations avec Ariane Moffatt, Diane Dufresne, Lauryn Hill, Pierre Lapointe et bien d’autres.

On lui doit aussi une participation remarquée à la série Big Little Lies et la musique originale de Hubert et Fanny.

On gardait définitivement le meilleur pour la fin en vous proposant ce coup de coeur de la programmation des Francos.

Vous devez absolument entendre la reprise du Blues du Businessman de Sofia Nolin. Frissons garanties.

En prime c’est GRATUIT!!!!!!

Pour plus de détails visiter le: http://www.francofolies.com/ 

Par: Romain Harten Hartentsein

 

, , ,

Lancement au Café Campus pour Oaks Above

Actuellement en tournée de lancement de leur EP, The Ways of Things , Oaks Above sera de passage à Montréal ce vendredi 25 mai au Café Campus où le groupe partagera la scène avec Birds of Paradise ainsi qu’around joshua.

OAKS ABOVE

Crédit: page facebook d’Oaks Above

Oaks Above est originaire de Montréal et existe depuis 2014. La formation gagne en popularité sur la scène métropolitaine et a également eu l’occasion d’aller jouer en Allemagne.

Gabriel Whiting, Marc-Antoine Dauphin, Frédéric Rivest, Charles Tremblay ainsi qu’Olivier Dauphinais se décrivent comme des junkies de musique qui partage l’amour de la création musicale.

Depuis la rencontre entre les membres de la formation, les musiciens travaillent constamment leur propre sonorité.

Oaks Above propose ainsi une musique qui groove avec des mélodies catchy qui sait capter l’attention des fanatiques de musique tout en permettant de faire bouger les foules.

The Ways of Things comprend 4 titres de composition original en anglais. La voix du chanteur se démarque par sa précision et justesse.

Les chansons enregistrées au Studio Le Chalet à Notre-Dame-des-Prairies et mixées par Rémy Sealey de Trillium Sound seront donc présentées au public du Café Campus ce vendredi et ailleurs au Québec pour la saison estivale.

Oaks Above visitera entre autre les villes de: Trois-Rivières, Drummondville, Joliette, La Malbaie et St-Hyacinthe pour présenter ce nouvel EP à leur fans.

Parlant de leur fans, ceux-ci semblent bien apprécier la musique du groupe. À voir les critiques sur leur page facebook on comprend que leur musique semble être faite pour l’écouter en boucles.

Les critiques également pour le moment se montrent favorables envers les Oaks.

«Directement de Lanaudière, la formation Oaks Above a offert une prestation hors de l’ordinaire. Chaque détail musical était travaillé avec attention, et la rigueur de l’interprétation était d’une qualité inégalée. »  -Marc-André Arsenault, Zone Campus

Les membres du band sont généreux via leur médias sociaux, en effet, ils prennent le temps de révéler leurs secrets via leur page facebook dans une série d’épisodes de « Gear Rundown ».

Des liens pour découvrir Oaks Above:

https://oaksabove.bandcamp.com/album/the-ways-of-things 

https://www.facebook.com/oaksabove/

Il nous fera plaisir de vous présenter d’autres formations via notre site web .Pour le moment, Effervescence vous invite donc au lancement d’EP et à la découverte musicale de nos talents d’ici, ce vendredi 25 mai.

Café Campus

57 Rue Prince Arthur E, Montréal, QC H2X 1B4

Billets – 10$
Porte -19h30

 

, ,

Tournée et 3e album pour Bears of Legend.

Bears of Legend, formation musicale de Trois-Rivières a annoncé aujourd’hui les dates de leur prochaine tournée ainsi que le nom de leur prochain opus.

Les musiciens reviennent tout juste d’Italie et de Belgique, où ils ont eu l’occasion d’offrir des performances dans le cadre de festivals et de spectacle intime. C’est un bonheur d’apprendre qu’ils proposeront aux fans de nouvelles pièces en octobre prochain via leur 3e album qui s’intitulera: A Million Lives.

Les ours qui se sont fait plus discrets au Québec dû au fait qu’ils concoctaient leur prochain album tout en gagnant de plus en plus en popularité en sol Européen visiteront à nouveau les villes de notre belle province.

C’est tout près d’une trentaine de dates qui sont annoncées dans différentes salles en province.

 

Rappelons que le premier album Goodmorning Motherland lancé en 2012 avait bien été accueilli tant par la critique que par le public. Ce premier ouvrage comptant 16 pièces rendait hommage aux valeurs amérindiennes via un folk unique et bien senti par le groupe de sept musiciens tous originaire de la Mauricie. Les ours avaient d’ailleurs surpris avec une prestation originale spontanée de la pièce The Morning I’ve let you down. La vidéo de la prestation de type Flashmob a été propagée sur le web et vue à plus de 90 000 reprises.

 

Leur deuxième album Ghostwritten Chronicles qui a été lancé en 2015 nous emmenait en voyage via un périple en mer. La thématique de bateau était bien présente et visiblement a plu énormément au Québec. En effet, cet ouvrage de Bears of Legend s’est même retrouvé au sommet des ventes lors de la saison printanière.

When I saved you from the sea fait partie des pièces fortes de l’album. Le vidéoclip tournée à St-Paulin propose des paysages enivrants et un esthétisme fort intéressant pour mettre en lumière la chanson poignante.

 

Christelle Chartray, Jean-François Grenier, Guillaume Grenier, David Lavergne, Jacynthe P. Morand, Francis Perron et Claudine Roy ont toujours su toucher les gens avec simplicité, humilité et talent. 

Lors de la tournée du deuxième album entre autre les spectateurs ont pris plaisir à maintes reprises à chanter le titre: Hell No. La formation avait pris l’habitude de se réunir en fin de spectacle en devant de scène en mode acoustique pour inciter les gens à fredonner avec eux la chanson numéro 9 de l’album fantôme.

Depuis les débuts de Bears of Legend, les membres du groupe ont toujours utilisé la musique afin de contribuer positivement.

Source: page facebook Bears of Legend.

Au fil du temps les ours ont joué sur les grandes scènes dans les festivals de renommés au Québec, ont fait salle comble dans bons nombres de salles, ont joué devant des foules gigantesques en Europe, ils ont toujours su garder un contact privilégié avec les gens. Un esprit bien ancré et une accessibilité constante pour les gens.

 

Quelques exemples?

Pensons à leur vidéo surprise enregistré en studio de production avec un fan qui a fait une demande en mariage Une autre fois où ils ont fait un concours pour offrir un concert intime dans le salon des fans.

Sinon un moment de réconfort que Bears of Legend a su offrir avec une vidéo de prestation spécialement orchestrée afin d’offrir la chanson A Life Like Rose pour une fan malade… et j’en passe.

Voilà pourquoi nous attendons le 3e album avec impatience.

Le troisième album, A Million Lives est enregistré au Studio Radicart ( qui a entre autre servi de lieu d’enregistrement pour le légendaire groupe Voivod).

De ce que l’on sait pour le moment, Bears of Legend devrait nous offrir une évolution naturelle du style folk-ambiant que l’on connaît. Un style où les émotions ressenties sont menées par le piano, la guitare et le violoncelle, accordéon entre autre. Un univers musical qui amalgame parfaitement harmonies vocales et arrangements musicaux tout en nuances et en force.

En attendant l’album on vous invite à suivre la formation sur leur page facebook.

 

 

 

, , ,

Exposition photos pour Annie Leblanc.

C’est ce dimanche 27 mai à 17h00 au Zénob, située sur la rue Bonaventure à Trois-Rivières, que la talentueuse Annie Leblanc présentera son exposition photos:  «Terre de glace et de feu / Land ís og eldur »

La photographe se démarque depuis quelques années déjà avec son art. Ses photos de paysages, d’animaux ou encore ses oeuvres où elle utilise une technique mixte de photographie et de design graphique permettent d’avoir un nouveau point de vue intéressant sur les sujets abordés par Annie.

Si par le passé elle a abordé le thème de l’imaginaire, cette fois-ci, la photographe a profité de voyages en Islande pour faire transcender son art. Elle désire présenter un hommage aux paysages époustouflant de ce pays insulaire nordique.

«En Islande la nature s’est surpassée, ses paysages sont des œuvres d’arts… J’espère qu’au travers de mes photos je vous aurai transmis toute cette beauté.» -Annie Leblanc

Effervescence vous invite à découvrir Annie Leblanc et vous convie donc à son exposition.

Page Facebook d’Annie Leblanc 

Et d’ici là, on profite également de l’occasion pour vous faire découvrir notre groupe coup de coeur en provenance de l’Islande. On pense que la musique de Sigur Ros vous permettra de vous plonger dans l’ambiance pour l’exposition d’Annie Leblanc.

, ,

Abondance d’amour au 33e gala Artis.

En cette magnifique journée de la fête des Mères, l’équipe d’Effervescence.info a assisté à la 33e édition du gala Artis, où nous avons eu droit à une abondance d’amour. Une soirée forte en émotion et remplie de sincérité.

Plusieurs sujets importants ont été soulignés au courant de cette soirée tels que l’égalité, l’ouverture d’esprit et l’écoute. Dans une société plus individualiste, il est important d’écouter, mais aussi de partager pour faciliter l’échange. Alexandre Taillefer et Étienne Boulay ont d’ailleurs souligné cette problématique avec brio en partageant leurs expériences personnelles « pour montrer aux jeunes qu’il y a toujours une solution ».

crédit photo: page facebook Gala Artis

Dans la même lignée, Sarah-Jeanne Labrosse, gagnante du prix artiste d’émissions jeunesse, a complété le tout en célébrant les jeunes qui bâtiront notre société de demain.

 

Crédit photo: page facebook Gala Artis

Plusieurs nouveaux visages ont fait leur entrée parmi les nominés dont la jeune actrice Ludivine Reding. Sa prestation de Fanny dans la série « Fugueuse » lui aura permis d’obtenir le prix du rôle féminin catégorie séries dramatiques saisonnières. Je félicite d’ailleurs sa détermination et son audace, surtout pour un premier gala, de mettre l’emphase sur un fléau tel que la pornographie juvénile. Elle a su mettre le doigt sur le problème en dénonçant « les réseaux de prostitutions et leurs clients parce que c’est eux les criminels ».

 

Crédit photo: Page Facebook Gala Artis

Dans l’optique d’ouverture d’esprit et de diversité, le récipiendaire du prix de la personnalité masculine Charles Lafortune aura mis en lumière l’importance de l’acceptation. L’acceptation de la différence entre humains peut importe la nature. Il le fait d’ailleurs en mentionnant les bonnes initiatives d’entreprises qui implantent des programmes d’intégration.

Un message récurrent tout au long cette soirée est le désir de changements. Un désir de vouloir faire évoluer les choses, de s’ouvrir les yeux face aux problématiques qui nous entourent, mais surtout de montrer aux gens qu’il est important d’agir. Tout le monde a ses petits défauts, ces moments où le cœur n’y est plus. Il est donc primordial de s’accepter et de s’entraider, car après tout, « il n’y a rien de plus vrai qu’être imparfait ».

 

Par: Sara Cliche, reporter http://Effervescence.info

N’hésitez pas à jeter un œil à nos looks coup de cœur du Gala Artis : http://effervescenceinc.com/2018/05/14/les-look-coup-de-coeur-du-gala-artis/

, , , , , , , ,

Le Dîner en Blanc de Trois-Rivières, événement international.

(Crédit photo : Yves Lavoie – Studio Troie):
Sur la photo, de gauche à droite :
Jean-Pierre Gagnon, organisateur du Dîner en blanc de Victoriaville et Trois-Rivières, Julie Boisvert, organisatrice du Dîner en Blanc® Trois-Rivières, Sébastien De Launière, organisateur du Dîner en Blanc®Trois-Rivières, Stéphanie Allard, organisatrice du Dîner en Blanc® de Victoriaville et Trois-Rivières et Michaël Vincent, organisateur du Dîner en Blanc® de Victoriaville et Trois-Rivières.

C’est ce jeudi 10 mai qu’a eu lieu la conférence de presse de l’entreprise Bleu créateur événementiel. Cette conférence avait pour but de nous présenter un évènement d’envergure internationale : le Dîner en Blanc®.

Le Dîner en Blanc®, cette sensation parisienne caractérisée par ses invités tout de blanc vêtus, aura lieu pour la toute première fois à Trois-Rivières vers la fin de l’été. La date exacte de l’événement sera annoncée dans quelques semaines. Afin de vivre cette expérience unique, inscrivez-vous dès maintenant à la liste d’attente en vous rendant sur ce lien : troisrivieres.dinerenblanc.com/register.

Un évènement international partit d’un simple pique-nique entre amis.

Ce fameux dîner inventé à l’initiative d’un certain Francois Pasquier, qui décida d’organiser un pique-nique à Paris avec tous ses amis. Afin de se reconnaître, les convives étaient priés de s’habiller tout de blanc. L’événement a connu un tel succès qu’il s’est rapidement démocratisé partout dans le monde tels que Londres, Sydney, New-York, Montréal.. C’est près de 80 grandes villes dans plus de 25 pays qui ont accueilli leDîner en Blanc®.

Aujourd’hui, Bleu Créateur organise cet événement à Trois-Rivières, plus récente ville canadienne et la dernière au Québec disposant des droits nécessaires pour accueillir le dîner.

Le Dîner en Blanc® est donc un rassemblement dans un lieu public, les convives ne connaissent le lieu et la date qu’au dernier moment, laissant planer une odeur de suspens. De plus, l’intérêt est de partager un moment privilégié avec ses proches, mais aussi de déguster un chaleureux souper dans une ambiance qui se veut chic mais conviviale.

Cet événement estival s’adresse à toutes les personnes âgées de 18 ans et +. En effet, le tarif de participation est de 40 dollars, une somme que les organisateurs veulent abordable.

Bien évidemment, les participants doivent être vêtus tout de blanc, de la tête aux pieds, une façon d’unifier l’ensemble des participants dans le fond comme dans la forme. Les classes sociales se mélangent pour constituer une soirée magique.

Afin de préserver la tradition et son caractère unique, les invités du Dîner en Blanc doivent respecter certaines règles: ils doivent être vêtus tout en blanc de la tête aux pieds et apporter avec eux le mobilier et les articles
blancs nécessaires (table et chaises, nappe et serviettes en tissu ainsi que vaisselle). Ils doivent de plus se préparer une boîte repas gastronomique.

Au programme : des dégustations savoureuses, un accompagnement musical et une myriade de nouvelles personnes avec qui sympathiser. Fin de soirée prévue pour 23h, mais rien n’empêche la soirée de se prolonger.

Une aubaine pour l’économie locale.

Par ailleurs, cet événement est un atout majeur pour l’économie de Trois-Rivières. En effet, prêt de 600 personnes sont attendues pour l’évènement. Le Dîner en Blanc®, de par sa notoriété va donc générer un important trafic dans les commerces de la ville : Prêt à porter, coiffeur, hôtellerie,restauration, transport… une bonne journée pour les affaires.

« Le Dîner en Blanc® » nécessite une organisation conséquente. C’est pourquoi Bleu Créateur Événementiel recherche des bénévoles motivés pour participer à l’organisation et au bon déroulement de cet événement d’envergure. Si rentrer dans l’aventure du Dîner en Blanc® vous intéresse, vous n’aurez qu’à manifester votre intérêt auprès de Bleu Créateur Événementiel.

 

Pour plus amples information sur le dîner en blanc visitez le site https://dinerenblanc.com

Pour des informations sur les règlements visitez le site https://troisrivieres.dinerenblanc.com

Le site de www.bleucreateur.ca

Suivez les dernières annonces sur l’événement, retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux :

 

, , , ,

MAY THE 4TH

MAY THE 4TH pourquoi? Et surtout, quelles sont les raisons qui font que tu dois aimer La Guerre des étoiles? Si jamais tu viens d’une galaxie très très lointaine. Si tu es le seul humain sur la planète qui ne connaît pas cette épique saga qui a rapporté plus de 30 millards de dollars depuis sa création. Si tu as des bruits de criquets dans ta tête à nous voir tous complètement GAGA quand on parle de Yoda. Si tu saisies toujours pas le MAY THE FOURTH. Petit Padawan, tu es au bon endroit. Encore là, le mot Padawan ne te dira rien pour le moment, mais sache apprentie Jedi que tu peux en lisant cet article tenter de comprendre.  May the 4th ou Star Wars, c’est quoi ça cet engouement-là!

Commençons avec le May the 4th. En fait c’est assez simple, cette date est symbolique pour les fans de Star Wars parce qu’elle provient d’un jeu de mot avec la citation la plus célèbre de Star Wars: May the force be with you ( « Que la force soit avec toi »). En anglais, le may the fourth a alors une sonorité similaire à la phrase utile à tout jedi.

Le May the 4th a fait sa première apparition le 4 mai 1979 dans un journal britannique. C’est le London Evening Standard qui a utilisé la formule pour se réjouir de l’élection de Margaret Thatcher (qui n’a pourtant pas grand-chose à voir avec la princesse Léia). « May the Fourth Be With You, Maggie. Congratulations », avait titré le journal. (« Que la Force soit avec toi, Maggie. Félicitations »). Par la suite, les fans de partout dans le monde ont repris l’expression et ont transformé le 4 mai en journée Star Wars. Rassemblement de fans costumés, écoute en rafale des films de la saga, présentation spéciale dans les salles de cinéma et plus encore. Le 4 mai est toujours à l’agenda pour les passionnés de cette histoire des étoiles. En cette journée, tout est possible. Voilà pourquoi tu vois les vrais réagir en cette journée significative.

Non, ce n’est pas une secte menée par Dark Vador pour t’emmener dans les forces obscures. Non, tu n’assistes pas à un mouvement occulte bizarre mené par les Storm Trooper. Cesser de te tourmenter l’esprit tu dois faire. Tu assistes simplement cette journée du 4 mai à une manifestation de l’amour des gens envers Star Wars.

POURQUOI J’AIME STAR WARS

J’aime Star Wars pour ses personnages, pour son histoire et pour l’enivrement indescriptible. J’ai grandi avec Star Wars, concrètement dans le temps en suivant les épisodes. Cet amour des étoiles dure depuis que je suis haute comme mettons un sabre laser. Il continue encore dans ma vie d’adulte car chaque épisode me rend plus grande intérieurement au fil du temps. J’adore surtout Star Wars, parce que l’aventure que nous vénérons ensemble avec la force de la pensée a failli ne jamais voir le jour. Et moi, les histoires imPOSSIBLE, ben j’aime ça. Pas dans le sens de vivre une mauvaise histoire négative et de courir volontairement après le trouble. Non, je te parle de ce genre de défis auxquels tu crois. Ce genre de projet où malgré ta bonne volonté et tout le coeur que tu y mets, tel un Jedi, involontairement tu te retrouves des fois dans des situations complexes. Dis-toi désormais alors que si c’est difficile c’est que tu es assurément sur la bonne voie. Parce que si c’était facile, n’importe qui le ferait. Cela te demande de la force? Pense à ceci: tu n’es pas seul dans ta quête de Jedi. Vois les défis de la vie comme une opportunité de t’améliorer.

Entoure-toi de gens comme toi. Trouve la Rey ou le Luke Skywalker en toi, demande de l’aide à ton BB-8, ton Han Solo, C3-PO et ensemble voyez la chance de grandir. Parce que dans le mot imPOSSIBLE, il y a le mot POSSIBLE. Je sais j’ai l’air ben, brillante et pleine de vitesse lumière. Étant donné que je suis une fan finie de Star Wars je me dois de te dire que c’est vraiment Yoda et Georges Lucas, qui m’ont appris ça!

Savais-tu que le premier film de la franchise Star Wars a failli ne pas voir le jour?

Continue ta lecture car je vais te le dire Georges Lucas inspire beaucoup. Lui qui fait partie de ces génies à avoir catché ça le vrai meaning de Star Wars. Lui qui a dû mener à terme son projet envers et contre tous.

PAS DE STAR WARS = Inconcevable cela être.

Je sais juste d’y penser, j’en suis chamboulée. Tu te poses la même questions que moi:  Que serait nos vies sans Chewi, R2d2 et cie.

Georges Lucas a vécu plusieurs revers en début de carrière. Il a toujours persévéré grâce entre autre aux encouragements de son bon ami Francis Ford Coppola (réalisateur du Parrain). Georges a conservé sa foi inébranlable de Jedi et il a mis à terme sa vision. Il a fait à sa tête et il a écouté son instinct. HEUREUSEMENT!

Star Wars, le plus grand défi de sa vie.

Fox c’est la compagnie de production cinématographique que Lucas a réussi à convaincre pour mener à terme le premier film de la franchise. Le prochain passage est difficile à croire mais c’est bel et bien arrivé. Un jour dans le processus de production, Fox décide subitement de couper le département des effets spéciaux. Quand on s’appelle Star Wars, et qu’on veut faire des courses de vaisseaux spatiaux dans une lointaine galaxie c’est impensable.

Lucas doit alors agir avec créativité et constituer lui même son équipe. Les coûts explosent pour la guerre des étoiles! 13 millions de dollars de dépenses plus tard, c’est la crise, Georges Lucas fait un burn-out…Pour parachever le tout , la Fox, avec tous ces écueils,  finit par ne plus croire au projet …et refuse d’engager les dépenses marketing pour promouvoir le film. Ce n’est pas tout…

En plus des agissements incohérents de la Fox, les acteurs refusent de continuer à tourner lorsque le budget du film est épuisé. À cela s’ajoute, le refus des salles de cinéma à diffuser le film. Finalement, la date de sortie que l’on offre à Lucas est la pire de toute l’histoire du cinéma. Vraiment, tout jouait contre lui.

Tout menait à l’échec de ce film et du projet de vie de Georges Lucas. Ironique lorsqu’on pense alors aux différentes aventures des trilogies Star Wars.

Tel le ewok qui s’accroche, Lucas est ainsi devenu un exemple puissant de force et de courage.

Deux qualités nécessaires tant dans le monde des affaires que dans la vie de tous les jours.

Voilà, pourquoi en tant que femme d’affaires de coeur que je suis, j’aime encore alors plus StarWars. Depuis que j’ai découvert l’histoire qui se cache derrière le succès cinématographique qui a vu le jour en 1977, je découvre d’un nouvel oeil toute la saga. Comme les adeptes de partout dans le monde, je me fais un réel plaisir de regarder la saga dans un nouvel ordre. Si tu es un novice dans le domaine, tu dois savoir que l’histoire de la saga se déroule dans un ordre chronologique brillamment pensé par Goerges Lucas. Depuis plus de 30 ans les dates de sortie des films sont en quelque sorte inversées.  Les trilogies sont alors des blocs d’histoires qui se complètent progressivement.

Voilà pourquoi le 4 mai on fête Star Wars. On voue également un culte à Georges Lucas, ce génie créatif qui a offert un univers unique à partager. Maintenant, il est possible de comprendre réellement à quel point Georges a lui-même puisé dans la grandeur de ses propres personnages pour arriver à mener à bien la vision qui l’animait de tout son être.

Un lègue de valeurs que nous, jedi portons désormais à l’intérieur de nous et que nous transmettons de génération en génération.

L’ENGOUEMENT ENCORE PRÉSENT

Le plus récent film: Star Wars les derniers Jedi a récolté à lui seul 450 millions au Box Office pour son premier weekend de sortie.

Inimaginable pour nous de penser notre monde sans la Guerre des étoiles.  Non seulement on suit, et on peut écouter des centaines de fois les films déjà sorties mais on travaille très fort notre grande force intérieure. Attendre le nouvel épisode avec toute notre patience de Jedi est un exercice de Yoda en soi.

C’est là qu’on aimerait bien passer en vitesse lumière pour pouvoir assouvir notre désire de Padawan. Normal on a soif de connaître les nouvelles leçons à apprendre avec nos guerriers des étoiles. Patience, ça s’en vient…

LE PROCHAIN STAR WARS 

Pour le prochain Star Wars on embarquera à bord du Faucon Millenium et partira à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.

La sortie du film est prévue pour le 25 mai prochain!

Je te laisse MAY THE 4TH be with you.

, ,

Parlons mode à Trois-Rivières !

OYÉ OYÉ les fashionistas !

Le 11 et le 12 mai prochain les trifluvien(ne)s passionnées de linge, de magasinage et de mode seront servies. Je vous présente deux évènements à ne pas manquer dans notre belle ville!

Le premier aura lieu au Musée québécois de la culture populaire le 11 mai prochain. Un grand « Switch » & Kitch » aura lieu à temps pour le printemps. Qu’est-ce qu’un Switch & Kitch? Une belle façon de regarnir notre garde-robe en échangeant nos vieux vêtements avec ceux des autres! Beau concept écolo non? Le musée promet un évènement festif et coloré! En effet, celui-ci se transformera avec des décorations très kitch tout droit sorties des années 70!

En y participant, vous verrez un défilé de mode en collaboration avec la boutique PURR VNTG et vous pourrez aller vous défouler au karaoké. Sans oublier qu’une belle gamme de cocktails colorés vous attendent, question de célébrer la période estivale qui s’en vient!

Fini l’excuse de «Je n’ai rien à me mettre» !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site internet : http://www.culturepop.qc.ca/activites-culturelles-et-familiales/les-activites/article/2018/05/switch-kitch/

Le deuxième événement aura lieu le lendemain (le 12 mai 2018) au centre commercial Les Rivières. Jean Airoldi vous y invite pour venir le rencontrer à partir de 10h question de tester votre style.

D’abord, vous devrez traverser « les douanes de la mode» et cela pourrait vous permettre d’obtenir une carte-cadeaux, en plus des conseils de Jean Airoldi pour rehausser votre style. Ensuite, vous courez la chance de gagner plusieurs prix et cadeaux!

Pour plus d’informations rendez-vous sur leur site internet : http://www.lesrivieres.com/

Disons que le printemps est vraiment arrivé à Trois-Rivières !