, ,

Intelligence artificielle : Faut-il la craindre ?

« Faut-il craindre l’intelligence artificielle ? », qu’en pensez-vous ? 

L’intelligence artificielle: qu’est ce que c’est exactement et en quoi cela consiste ?

Voici quelques informations pour vous permettre de mieux comprendre le sujet et de pouvoir donner votre point de vu.

Intelligence Artificielle Lire la suite

, ,

Comment obtenir une infolettre performante ?

 

Il est important de souligner que l’email est le canal préféré des internautes pour interagir avec les marques (52%) devant les réseaux sociaux, les apps ou les chats. Même si l’infolettre « est vieux comme le monde », elle n’a pour autant pas perdu sa place de leader dans la force de vente. C’est près de 76 % des abonnés à une infolettre qui affirment avoir déjà acheté un produit ou un service en ligne en cliquant sur le lien présent dans le mail. Ils sont aussi 75 % à  se rendre en boutique pour acheter des produits ou services promus dans une infolettre. Cependant, beaucoup soulignent le caractère trop intrusif et rébarbatif des infolettres, préférant les supprimer sans même les ouvrir ou pire les signaler comme indésirables. Aujourd’hui on vous explique comment éviter cela ! 

10 astuces et pièges à éviter !

 

 

1. Faire une infolettre seulement en cas de nécessité.

Le premier point et non des moindres, c’est la nécessité de votre Infolettre. Envoyez votre Infolettre uniquement lorsque vous avez quelque chose à communiquer. Un lancement d’un produit, une offre promotionnelle, un événement ?  Vous ne devez pas « envoyer pour envoyer », l’envoi de vos infolettres ne doit pas être rébarbatif. Il est nécessaire d’avoir une réelle motivation pour envoyer votre infolettre. Le risque ici est de paraître trop intrusif aux yeux du destinataire qui va se braquer et supprimer nos infolettres sans même les ouvrir. 

2. Privilégiez une approche humaine avec un objet personnalisé.

Il est important de bien choisir sa cible et de personnaliser l’objet du mail à l’intention du destinataire. L’objet doit être court et percutant (Maximum 8 mots). Ajouté à cela la personnalisation de ce dernier, le destinataire bénéficiera d’un sentiment d’exclusivité et sera dans une position plus favorable à ouvrir votre infolettre. De plus, le subconscient vient ici mettre son grain de sel. En effet, d’instinct, les infolettres contenant le nom, prénom, numéro du destinataire vont bénéficier de plus d’attention du destinataire. Les infolettres personnalisées ont en effet 30% de chance supplémentaires d’être ouvertes et lues versus les infolettres de masses non-personnalisée.

3. Les caractéristiques incontournables. 

Il existe des caractéristiques incontournables des infolettres comme la taille standard de cette dernière. Elle doit être de 600 px de large pour éviter le débordement sur les côtés. La longueur elle n’a pas de limite mais il est recommandé de garder une taille standard. C’est-à-dire entre 480 et 720 px. Autres incontournables d’une infolettre, ce sont les mentions légales, les liens de descriptions et CGU à placer en bas de page.  Il est également indispensable de proposer un haut de l’e-mail une visualisation web en cas de mauvais chargement de l’infolettre. « Si vous ne visualisez pas correctement ce mail cliquez ici ».

4. Une infolettre simple et punchée.

Le sujet de l’infolettre doit présenter une seule information, avec un design épuré et une offre simple. Le corps de l’infolettre doit donner une description de l’offre et la raison de l’envoi de cet email en évoquant un fait d’actualité ou un centre d’intérêt commun à l’expéditeur et au récepteur. Il vaut mieux porter un discours attrayant pour intéresser le destinataire plutôt que de Le but ici est de provoquer chez le lecteur du désir. Utilisez donc la règle des 80/20 : 80% de pertinence versus 20% de publicité. 

Structuré votre infolettre par un « fold » avec un visuel punché (partie supérieure visible qui constitue ce que les récepteurs vont lire en premier ou, selon les boîtes mail, prévisualiser avant de l’ouvrir), un « call to action », lien cliquable qui pousse le lecteur à l’action, (« téléchargez maintenant », « découvrez notre nouvelle collection ») souvent sous la forme d’un gros bouton puis la description de l’offre.  Pensez à soigner votre écriture en fonction de la cible visée de façon à l’intéresser. 

5. Favoriser les liens cliquables.

Peu importe le sujet et le contenu de votre infolettre, il est primordial d’insérer des liens cliquables. En effet, les individus, de plus en plus flémards, n’iront pas d’eux-mêmes visiter votre site internet ou s’intéresser à votre offre. Il faut donc les accompagner en insérant des liens qui renvoient directement sur votre site, vos réseaux sociaux, un article… 

On peut également, à travers un lien cliquable, donnez la possibilité aux destinataires de partager votre contenu pour de créer un engouement autour de l’offre et rendre votre infolettre plus visible.

6. Pensez responsive. 

Aujourd’hui plus de la moitié des e-mails sont ouverts sur le mobile (environ 53%). Il est donc judicieux d’utiliser en premiers lieux des dimensions mobiles pour votre infolettre. De plus, il existe une multitude d’autres appareils permettant de visualiser ces mails, Ordinateur, tablette, smartphone, télévision, console de jeux, ipod, aujourd’hui toute interface ayant accès à internet permet la lecture des e-mails. Pensez donc à utiliser un format de Responsive Web Design, offrant une expérience de lecture et de navigation optimales pour l’utilisateur quelle que soit sa gamme d’appareils. Ainsi si la largeur est réduite de part la taille de l’appareil, votre espace sera retravaillé afin d’optimiser la lecture de l’individu. 

7. Choisissez le meilleur moment pour envoyer votre Infolettre.

Il est également judicieux de choisir le moment le plus pertinent pour lancer sa campagne infolettre. En effet, toujours en fonction de la cible choisie, pensez à sélectionner la date et l’horaire le plus favorable à une lecture concentrée et efficace de votre destinataire. 

  • En BtoB : Ici l’infolettre sera adressées à des professionnels dans le cadre de leurs activités.  Votre cible consulte donc ses emails pendant ses heures de travail avec un temps précis à cette tâche. Il est donc important de choisir le moment opportun afin que votre mail soit sur d’être vu et lu. Privilégiez le mardi et le jeudi en début de journée ou entre midi et deux. Les professionnels sont habitués à lire leurs mails à l’embauche (8h-9h) ou après le dîner (14h). Évitez d’envoyer votre infolettre le lundi, retour d’une fin de semaine où le destinataire a reçu des centaines d’e-mails inintéressants. Évitez également les vendredis qui annoncent un début de fin de semaine et qui pourrait laisser dormir votre infolettre dans leur boîte tout le weekend, pour in fine, se retrouver le lundi matin, dans le tas de mail qui partira dans la corbeille sans ne jamais être ouvert. 
  • En BtoC : dans ce cas il est plus complexe de trouver le moment idéal pour envoyer votre infolettre. Ce dernier dépendra de plusieurs facteurs explicatifs comme le secteur d’activité, la cible visée, les appareils utilisés… Pensez donc à étudier le comportement de vos consommateurs pour savoir le moment parfait pour atteindre votre cible. N’hésitez pas à adapter la date et l’horaire par rapport au contenu de votre infolettre. En général, le matin est préféré à l’après-midi. Les pauses-déjeuner et les fins de soirée bénéficient également d’un meilleur taux d’ouverture. 

8. Contrôler (s’envoyer à sois même) et mesurer l’étendu.

Il est important avant de diffuser votre campagne, de contrôler votre infolettre. Pensez à bien relire votre contenu, envoyez le mail à un proche ou à vous-même et ceux sur différentes interfaces (Smartphone, ordinateur) afin de contrôler et corriger les éventuels pépins. 

Il est également important de mesurer l’impact de votre infolettre sur les prospects à travers le taux d’ouverture, le taux de clic ou a contrario, le taux de rebond. Plusieurs plateformes plus ou moins difficiles d’utilisation offrent ces services. 

9. Evitez que vous infolettre Tombe dans un SPAM 

La situation la plus pénible serait d’avoir effectué tous ses efforts pour voir votre campagne infolettre finir dans les SPAM.  Pour éviter cela, il y a plusieurs précautions à prendre. Tout d’abord, évitez dans l’objet du mail, de tout point les mots en majuscules et les caractères spéciaux comme : / % $ !!! Il existe également des spamwords à éviter comme « gagnant, promos, félicitations, gratuit». Les adresses comportant les mots « no-reply », « contact », « info » peuvent être également considérées comme des SPAMS. Enfin, évitez de harceler vos prospects qui se lasseront rapidement de vos e-mails intempestifs et vous signaleront comme indésirable. 

10. Récap en schéma :

 

Par: Alexis Hamblot, Stagiaire Marketing & Ventes

, ,

Corentin CHAPELET, stagiaire de France.

Je m’appelle Corentin CHAPELET, je suis étudiant en communication sur Nantes, en France.

Arrivé depuis le 4 mai sur le continent pour 8 semaines de stages dans l’entreprise Effervescence, j’ai pour projet de mettre à contribution mes connaissances et mes compétences dans ce domaine afin de satisfaire au mieux les clients de l’agence.

 

Le Canada, la France, l’Angleterre, l’Espagne, l’Allemagne, … : autant de pays que je visite avec mes parents et avec mes amis depuis tout petit. Ce second voyage au Canada était un réel défis pour moi car il fut le premier voyage seul que je réalise. Ne pas se perdre dans l’aéroport était ma principale préoccupation, mais tout va bien je suis arrivé à destination sans encombre.

 

Très investi dans le domaine associatif, j’ai eu l’opportunité, en 2015, de réaliser un voyage humanitaire dans un centre pour personnes handicapés, en Grèce. J’ai participé également, en tant que bénévole au festival Hellfest en France (2017) et j’apporte mon aide en tant que secrétaire adjoint dans le club de judo de ma commune depuis 2016.

 

Passionné par le sport en général, mais plus particulièrement le judo, je pratique ce dernier depuis 11 années dans le Judo Club Gétignois. J’ai acquis la ceinture noire 1dan en janvier 2017 et je continu ma progression vers le 2e dan.

 

Depuis plus de 3 ans, je consacre beaucoup de mes week-end sur les manifestations sportives en tant que spectateur, combattant mais également en tant que coach sur les compétitions amicales et arbitres sur les manifestations officiels.

Actuellement commissaire sportif (arbitre) de niveau départemental, j’ai pour projet d’évoluer dans ce domaine en devenant stagiaire régional en septembre prochain. En juin, après une réunion du comité départemental de judo de Loire Atlantique, je deviendrais peut être membre de la commission départementale d’arbitrage de judo de quoi occuper le reste de mes week-end.

 

En plus de ces activités sportives et en complément de mes études, je travail dans un kiosque à pizzas tous les vendredi et samedi soirs depuis un peu plus d’un an, mais également dans une usine d’alimentation animale pour les élevages pendant mes vacances scolaires depuis deux ans.

, ,

Caroline Poulbassia aux commandes.

Bonjour! Ici Caroline Poulbassia aux commandes. Je suis originaire d’une petite Île qu’on surnomme l’île de la Réunion. J’ai voulu sauté le pas pour vivre une expérience unique au Canada tout en effectuant mes études. Je me décrirais comme une femme avec une grande joie de vivre et un énorme désir de réussir.

Aujourd’hui, après 3 années de Cégep en gestion de commerces et ayant en poche mon DÉC. Je suis prête à me lancer dans ce voyage avec Effervescence pour vous offrir mes compétences dans les domaines de la communication et du marketing. Vous offrant ainsi les nouvelles tendances qui vous permettront d’augmenter votre visibilité. Durant ces 5 semaines à vos côtés, je suis d’attaque à vous offrir mes multiples connaissances et vous aidez le plus possible à développer votre entreprise. Êtes-vous prêt à embarquer avec nous ? Moi je le suis !

, ,

Gestion de commerces : Le top 5 pour réussir ses études de technique administrative plus facilement – Effervescence

La technique de Gestion de commerces englobe trois années de dure labeur. Toutes les personnes qui s’intéressent à cette branche devraient avoir des informations pratiques pour éviter d’être tirayer et de faire face à des surprises durant leur parcours collégial. Donc, sans plus tarder, voici quelques conseils d’une finissante de ce programme qui vous permettront d’exceller et de préparer les inattendus.

Tout d’abord, le programme de Gestion de commerces regroupe des matières specifiques que vous allez approfondir et développer tout au long de vos trois années telles que la comptabilité, le marketing, l’environnement d’une entreprise, le service à la clientèle et d’autres plus générales telles que le français et l’anglais qui ne sont tout de même pas à négliger.

Page Facebook : Gala publicitaire 2018

https://www.facebook.com/galapublicitaire2018/

1. L’importance de la première année

Il faut savoir que la première année de la technique admirative est très essentielle pour la suite du programme. Vous vous demandez sûrement pourquoi ?
En effet, les deux premières sessions sont principalement basées sur la théorie vous permettant d’avoir les bases de l’univers de la gestion et du commerce.
La deuxième année vous permet de mettre vos connaissances acquises en pratique d’où le pourquoi de bien s’approprier la théorie donnée. La troisième année tant qu’à elle est le lancement de tes propres projets en équipe et durant cette année les connaissances et les compétentes acquises sont inévitablement un atout.

2. L’écoute

Apprenez que tous vos cours sont diffusés par des PowerPoint mis en place par vos professeurs.
L’essentiel est avant tout l’écoute, cette écoute en classe vous permettra d’assimiler la matière plus facilement et vous permettra par la suite de consacrer moins de temps au moment de vos révisions. Sachez également que les professeurs en gestions de commerces sont vraiment à l’écoute et vous consacre le temps qu’il faut lorsque vous en avez besoin, toujours à l’affût de bons conseils. Votre réussite est un succès pour les enseignants de ce programmes donc n’ayez pas peur d’aller vers eux.

3. Les oraux

Page Facebook : Gala publicitaire 2018

Vous êtes terrifiés à l’idée de vous exprimez devant un groupe de personnes, commencer dès maintenant à vous exercez chez vous, entraînez-vous à mieux échanger, dialoguez puisque OUI en gestion de commerces vous allez avoir droit à plusieurs présentations oraux. Vous aurez même un cours qui s’appelle Communication d’affaire où vous aurez que des oraux à préparer. À la clé un prix du meilleur communicateur qui sera peut-être à votre nom. Avouez que c’est une belle reconnaissance!

4. Les PowerPoint

Le visuel est une belle forme de communication et de partage d’idées également. Vous avez des lacunes avec ce logiciel, travaillez y car durant ces trois années vos présentations oraux seront imagées par un PowerPoint. Sachez que plus il sont beaux, plus vous allez attirer l’attention de vos professeurs et de vos camarades de classe. De plus, vous aurez un bel avantage puisque les professeurs ne sont pas les plus expérimentés avec ce logiciel. Plus vous allez les impressionnés, meilleure votre notre sera.

5. Les travaux en équipes

Durant vos trois années, les projets en équipe vont fussé. Être vous plutôt leadership ou suiveur ?
Les travaux en équipe ont ses avantages et ses désavantages. Les avantages sont le partage de connaissances, la cohésion d’équipe et les performances de chacun qui apportent un plus au groupe. Mais bien évidemment, il y a beaucoup d’inconvénients qui entrent en jeu comme la difficulté de faire imposer ses idées, l’autre qui ne fourni pas les mêmes efforts que vous. Le petit conseil que vous pouvez en tiré ??
Choisissez la bonne équipe dès le début de votre technique et garder la jusqu’à la fin de vos études, en testant tout de même le plus de groupe possible la première année pour voir les différentes possibilités d’équipes qui s’offrent à vous.

N’hésitez pas a jeté un coup d’œil sur la page du Cegep :

Écrit par Caroline Poulbassia

, , , , , , , ,

Le Dîner en Blanc de Trois-Rivières, événement international.

(Crédit photo : Yves Lavoie – Studio Troie):
Sur la photo, de gauche à droite :
Jean-Pierre Gagnon, organisateur du Dîner en blanc de Victoriaville et Trois-Rivières, Julie Boisvert, organisatrice du Dîner en Blanc® Trois-Rivières, Sébastien De Launière, organisateur du Dîner en Blanc®Trois-Rivières, Stéphanie Allard, organisatrice du Dîner en Blanc® de Victoriaville et Trois-Rivières et Michaël Vincent, organisateur du Dîner en Blanc® de Victoriaville et Trois-Rivières.

C’est ce jeudi 10 mai qu’a eu lieu la conférence de presse de l’entreprise Bleu créateur événementiel. Cette conférence avait pour but de nous présenter un évènement d’envergure internationale : le Dîner en Blanc®.

Le Dîner en Blanc®, cette sensation parisienne caractérisée par ses invités tout de blanc vêtus, aura lieu pour la toute première fois à Trois-Rivières vers la fin de l’été. La date exacte de l’événement sera annoncée dans quelques semaines. Afin de vivre cette expérience unique, inscrivez-vous dès maintenant à la liste d’attente en vous rendant sur ce lien : troisrivieres.dinerenblanc.com/register.

Un évènement international partit d’un simple pique-nique entre amis.

Ce fameux dîner inventé à l’initiative d’un certain Francois Pasquier, qui décida d’organiser un pique-nique à Paris avec tous ses amis. Afin de se reconnaître, les convives étaient priés de s’habiller tout de blanc. L’événement a connu un tel succès qu’il s’est rapidement démocratisé partout dans le monde tels que Londres, Sydney, New-York, Montréal.. C’est près de 80 grandes villes dans plus de 25 pays qui ont accueilli leDîner en Blanc®.

Aujourd’hui, Bleu Créateur organise cet événement à Trois-Rivières, plus récente ville canadienne et la dernière au Québec disposant des droits nécessaires pour accueillir le dîner.

Le Dîner en Blanc® est donc un rassemblement dans un lieu public, les convives ne connaissent le lieu et la date qu’au dernier moment, laissant planer une odeur de suspens. De plus, l’intérêt est de partager un moment privilégié avec ses proches, mais aussi de déguster un chaleureux souper dans une ambiance qui se veut chic mais conviviale.

Cet événement estival s’adresse à toutes les personnes âgées de 18 ans et +. En effet, le tarif de participation est de 40 dollars, une somme que les organisateurs veulent abordable.

Bien évidemment, les participants doivent être vêtus tout de blanc, de la tête aux pieds, une façon d’unifier l’ensemble des participants dans le fond comme dans la forme. Les classes sociales se mélangent pour constituer une soirée magique.

Afin de préserver la tradition et son caractère unique, les invités du Dîner en Blanc doivent respecter certaines règles: ils doivent être vêtus tout en blanc de la tête aux pieds et apporter avec eux le mobilier et les articles
blancs nécessaires (table et chaises, nappe et serviettes en tissu ainsi que vaisselle). Ils doivent de plus se préparer une boîte repas gastronomique.

Au programme : des dégustations savoureuses, un accompagnement musical et une myriade de nouvelles personnes avec qui sympathiser. Fin de soirée prévue pour 23h, mais rien n’empêche la soirée de se prolonger.

Une aubaine pour l’économie locale.

Par ailleurs, cet événement est un atout majeur pour l’économie de Trois-Rivières. En effet, prêt de 600 personnes sont attendues pour l’évènement. Le Dîner en Blanc®, de par sa notoriété va donc générer un important trafic dans les commerces de la ville : Prêt à porter, coiffeur, hôtellerie,restauration, transport… une bonne journée pour les affaires.

« Le Dîner en Blanc® » nécessite une organisation conséquente. C’est pourquoi Bleu Créateur Événementiel recherche des bénévoles motivés pour participer à l’organisation et au bon déroulement de cet événement d’envergure. Si rentrer dans l’aventure du Dîner en Blanc® vous intéresse, vous n’aurez qu’à manifester votre intérêt auprès de Bleu Créateur Événementiel.

 

Pour plus amples information sur le dîner en blanc visitez le site https://dinerenblanc.com

Pour des informations sur les règlements visitez le site https://troisrivieres.dinerenblanc.com

Le site de www.bleucreateur.ca

Suivez les dernières annonces sur l’événement, retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux :

 

, ,

Parlons mode à Trois-Rivières !

OYÉ OYÉ les fashionistas !

Le 11 et le 12 mai prochain les trifluvien(ne)s passionnées de linge, de magasinage et de mode seront servies. Je vous présente deux évènements à ne pas manquer dans notre belle ville!

Le premier aura lieu au Musée québécois de la culture populaire le 11 mai prochain. Un grand « Switch » & Kitch » aura lieu à temps pour le printemps. Qu’est-ce qu’un Switch & Kitch? Une belle façon de regarnir notre garde-robe en échangeant nos vieux vêtements avec ceux des autres! Beau concept écolo non? Le musée promet un évènement festif et coloré! En effet, celui-ci se transformera avec des décorations très kitch tout droit sorties des années 70!

En y participant, vous verrez un défilé de mode en collaboration avec la boutique PURR VNTG et vous pourrez aller vous défouler au karaoké. Sans oublier qu’une belle gamme de cocktails colorés vous attendent, question de célébrer la période estivale qui s’en vient!

Fini l’excuse de «Je n’ai rien à me mettre» !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur site internet : http://www.culturepop.qc.ca/activites-culturelles-et-familiales/les-activites/article/2018/05/switch-kitch/

Le deuxième événement aura lieu le lendemain (le 12 mai 2018) au centre commercial Les Rivières. Jean Airoldi vous y invite pour venir le rencontrer à partir de 10h question de tester votre style.

D’abord, vous devrez traverser « les douanes de la mode» et cela pourrait vous permettre d’obtenir une carte-cadeaux, en plus des conseils de Jean Airoldi pour rehausser votre style. Ensuite, vous courez la chance de gagner plusieurs prix et cadeaux!

Pour plus d’informations rendez-vous sur leur site internet : http://www.lesrivieres.com/

Disons que le printemps est vraiment arrivé à Trois-Rivières !