, , , ,

MAY THE 4TH

MAY THE 4TH pourquoi? Et surtout, quelles sont les raisons qui font que tu dois aimer La Guerre des étoiles? Si jamais tu viens d’une galaxie très très lointaine. Si tu es le seul humain sur la planète qui ne connaît pas cette épique saga qui a rapporté plus de 30 millards de dollars depuis sa création. Si tu as des bruits de criquets dans ta tête à nous voir tous complètement GAGA quand on parle de Yoda. Si tu saisies toujours pas le MAY THE FOURTH. Petit Padawan, tu es au bon endroit. Encore là, le mot Padawan ne te dira rien pour le moment, mais sache apprentie Jedi que tu peux en lisant cet article tenter de comprendre.  May the 4th ou Star Wars, c’est quoi ça cet engouement-là!

Commençons avec le May the 4th. En fait c’est assez simple, cette date est symbolique pour les fans de Star Wars parce qu’elle provient d’un jeu de mot avec la citation la plus célèbre de Star Wars: May the force be with you ( « Que la force soit avec toi »). En anglais, le may the fourth a alors une sonorité similaire à la phrase utile à tout jedi.

Le May the 4th a fait sa première apparition le 4 mai 1979 dans un journal britannique. C’est le London Evening Standard qui a utilisé la formule pour se réjouir de l’élection de Margaret Thatcher (qui n’a pourtant pas grand-chose à voir avec la princesse Léia). « May the Fourth Be With You, Maggie. Congratulations », avait titré le journal. (« Que la Force soit avec toi, Maggie. Félicitations »). Par la suite, les fans de partout dans le monde ont repris l’expression et ont transformé le 4 mai en journée Star Wars. Rassemblement de fans costumés, écoute en rafale des films de la saga, présentation spéciale dans les salles de cinéma et plus encore. Le 4 mai est toujours à l’agenda pour les passionnés de cette histoire des étoiles. En cette journée, tout est possible. Voilà pourquoi tu vois les vrais réagir en cette journée significative.

Non, ce n’est pas une secte menée par Dark Vador pour t’emmener dans les forces obscures. Non, tu n’assistes pas à un mouvement occulte bizarre mené par les Storm Trooper. Cesser de te tourmenter l’esprit tu dois faire. Tu assistes simplement cette journée du 4 mai à une manifestation de l’amour des gens envers Star Wars.

POURQUOI J’AIME STAR WARS

J’aime Star Wars pour ses personnages, pour son histoire et pour l’enivrement indescriptible. J’ai grandi avec Star Wars, concrètement dans le temps en suivant les épisodes. Cet amour des étoiles dure depuis que je suis haute comme mettons un sabre laser. Il continue encore dans ma vie d’adulte car chaque épisode me rend plus grande intérieurement au fil du temps. J’adore surtout Star Wars, parce que l’aventure que nous vénérons ensemble avec la force de la pensée a failli ne jamais voir le jour. Et moi, les histoires imPOSSIBLE, ben j’aime ça. Pas dans le sens de vivre une mauvaise histoire négative et de courir volontairement après le trouble. Non, je te parle de ce genre de défis auxquels tu crois. Ce genre de projet où malgré ta bonne volonté et tout le coeur que tu y mets, tel un Jedi, involontairement tu te retrouves des fois dans des situations complexes. Dis-toi désormais alors que si c’est difficile c’est que tu es assurément sur la bonne voie. Parce que si c’était facile, n’importe qui le ferait. Cela te demande de la force? Pense à ceci: tu n’es pas seul dans ta quête de Jedi. Vois les défis de la vie comme une opportunité de t’améliorer.

Entoure-toi de gens comme toi. Trouve la Rey ou le Luke Skywalker en toi, demande de l’aide à ton BB-8, ton Han Solo, C3-PO et ensemble voyez la chance de grandir. Parce que dans le mot imPOSSIBLE, il y a le mot POSSIBLE. Je sais j’ai l’air ben, brillante et pleine de vitesse lumière. Étant donné que je suis une fan finie de Star Wars je me dois de te dire que c’est vraiment Yoda et Georges Lucas, qui m’ont appris ça!

Savais-tu que le premier film de la franchise Star Wars a failli ne pas voir le jour?

Continue ta lecture car je vais te le dire Georges Lucas inspire beaucoup. Lui qui fait partie de ces génies à avoir catché ça le vrai meaning de Star Wars. Lui qui a dû mener à terme son projet envers et contre tous.

PAS DE STAR WARS = Inconcevable cela être.

Je sais juste d’y penser, j’en suis chamboulée. Tu te poses la même questions que moi:  Que serait nos vies sans Chewi, R2d2 et cie.

Georges Lucas a vécu plusieurs revers en début de carrière. Il a toujours persévéré grâce entre autre aux encouragements de son bon ami Francis Ford Coppola (réalisateur du Parrain). Georges a conservé sa foi inébranlable de Jedi et il a mis à terme sa vision. Il a fait à sa tête et il a écouté son instinct. HEUREUSEMENT!

Star Wars, le plus grand défi de sa vie.

Fox c’est la compagnie de production cinématographique que Lucas a réussi à convaincre pour mener à terme le premier film de la franchise. Le prochain passage est difficile à croire mais c’est bel et bien arrivé. Un jour dans le processus de production, Fox décide subitement de couper le département des effets spéciaux. Quand on s’appelle Star Wars, et qu’on veut faire des courses de vaisseaux spatiaux dans une lointaine galaxie c’est impensable.

Lucas doit alors agir avec créativité et constituer lui même son équipe. Les coûts explosent pour la guerre des étoiles! 13 millions de dollars de dépenses plus tard, c’est la crise, Georges Lucas fait un burn-out…Pour parachever le tout , la Fox, avec tous ces écueils,  finit par ne plus croire au projet …et refuse d’engager les dépenses marketing pour promouvoir le film. Ce n’est pas tout…

En plus des agissements incohérents de la Fox, les acteurs refusent de continuer à tourner lorsque le budget du film est épuisé. À cela s’ajoute, le refus des salles de cinéma à diffuser le film. Finalement, la date de sortie que l’on offre à Lucas est la pire de toute l’histoire du cinéma. Vraiment, tout jouait contre lui.

Tout menait à l’échec de ce film et du projet de vie de Georges Lucas. Ironique lorsqu’on pense alors aux différentes aventures des trilogies Star Wars.

Tel le ewok qui s’accroche, Lucas est ainsi devenu un exemple puissant de force et de courage.

Deux qualités nécessaires tant dans le monde des affaires que dans la vie de tous les jours.

Voilà, pourquoi en tant que femme d’affaires de coeur que je suis, j’aime encore alors plus StarWars. Depuis que j’ai découvert l’histoire qui se cache derrière le succès cinématographique qui a vu le jour en 1977, je découvre d’un nouvel oeil toute la saga. Comme les adeptes de partout dans le monde, je me fais un réel plaisir de regarder la saga dans un nouvel ordre. Si tu es un novice dans le domaine, tu dois savoir que l’histoire de la saga se déroule dans un ordre chronologique brillamment pensé par Goerges Lucas. Depuis plus de 30 ans les dates de sortie des films sont en quelque sorte inversées.  Les trilogies sont alors des blocs d’histoires qui se complètent progressivement.

Voilà pourquoi le 4 mai on fête Star Wars. On voue également un culte à Georges Lucas, ce génie créatif qui a offert un univers unique à partager. Maintenant, il est possible de comprendre réellement à quel point Georges a lui-même puisé dans la grandeur de ses propres personnages pour arriver à mener à bien la vision qui l’animait de tout son être.

Un lègue de valeurs que nous, jedi portons désormais à l’intérieur de nous et que nous transmettons de génération en génération.

L’ENGOUEMENT ENCORE PRÉSENT

Le plus récent film: Star Wars les derniers Jedi a récolté à lui seul 450 millions au Box Office pour son premier weekend de sortie.

Inimaginable pour nous de penser notre monde sans la Guerre des étoiles.  Non seulement on suit, et on peut écouter des centaines de fois les films déjà sorties mais on travaille très fort notre grande force intérieure. Attendre le nouvel épisode avec toute notre patience de Jedi est un exercice de Yoda en soi.

C’est là qu’on aimerait bien passer en vitesse lumière pour pouvoir assouvir notre désire de Padawan. Normal on a soif de connaître les nouvelles leçons à apprendre avec nos guerriers des étoiles. Patience, ça s’en vient…

LE PROCHAIN STAR WARS 

Pour le prochain Star Wars on embarquera à bord du Faucon Millenium et partira à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.

La sortie du film est prévue pour le 25 mai prochain!

Je te laisse MAY THE 4TH be with you.

,

QU’IMPORTE LA GRAVITÉ, un film de Matthieu Brouillard

Le documentaire Qu’importe la gravité, premier long métrage de l’artiste multidisciplinaire québécois Matthieu Brouillard, débutera sous peu sa tournée régionale. Le film sera présenté à la Cinémathèque québécoise (Montréal) du 23 au 26 avril, au Cinéma Le Clap (Québec) les 1er et 28 mai et au Paraloeil (Rimouski) le 10 mai.

 

Projeté en première mondiale aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), puis en compétition aux Rendez-vous Québec Cinéma, Qu’importe la gravité (Regarding Gravity) fut présenté en première internationale au Tartu World Film Festival en Estonie en mars dernier.

Synopsis

Christian, 63 ans, et Bruce, 71 ans, sont deux amis qui ont chacun leur fardeau à porter : Christian est atteint d’une condition génétique qui rend sa peau hypersensible aux rayons du soleil et affaiblit considérablement sa vision, alors que Bruce est malentendant et bipolaire. Mais les deux hommes partagent un rêve : ils veulent voler, défier la gravité, s’élever contre le poids du corps.

De personnalité fort appliquée et rationnelle, Christian est parvenu à maîtriser la technique du parapente et, après des années de persévérance, a obtenu le droit d’effectuer des vols en solo. Il tente maintenant de convaincre l’erratique et turbulent Bruce de faire de même et de l’accompagner jusqu’au Mont Blanc.

BANDE ANNONCE

Qu’importe la gravité – Bande-annonce from Matthieu Brouillard on Vimeo.

 

À propos du cinéaste

Matthieu Brouillard est né à Montréal. Depuis 2003, il a créé des corpus photographiques et des installations vidéographiques qui combinent le documentaire et la mise en scène et qui réinvestissent certains thèmes issus de la mythologie et de la tradition picturale. Son travail plastique, qui a fait l’objet de nombreuses expositions en Amérique et en Europe, témoigne d’un intérêt marqué pour la figure humaine, le plus souvent masculine, qu’il dépeint fréquemment en situation de contrainte et de déviation par rapport à certaines normes sociales et esthétiques.

 

QU’IMPORTE LA GRAVITÉ

Long métrage documentaire, 79 minutes, 2017, Québec, HD, Couleur. En version originale française

Réalisation & Scénario : Matthieu Brouillard | Images : Matthieu Brouillard | Montage : Michel Giroux

Son : Matthieu Brouillard | Musique : Shawn Persinger | Conception sonore : Adrien Kessler

Distribution : SPIRA

 

Liens

Site web officiel du film
Fiche du film sur le site de Spira
Site web de Matthieu Brouillard

 

Projections

MONTRÉAL – Cinémathèque québécoise
En programmation régulière les 23, 24 et 25 avril à 18h, et le 26 avril à 19h45

*Les séances du lundi 23 avril et du jeudi 26 avril seront en présence du monteur Michel Giroux pour une discussion avec le public

QUÉBEC – Cinéma Le Clap
En sélection officielle à l’occasion du
Mois du doc le mardi 1er mai à 14h et le lundi 28 mai à 19h

RIMOUSKI – Paraloeil
En projection unique le jeudi 10 mai à 19h30

 

***

 

Spira est une coopérative vouée au cinéma indépendant issue de la fusion, en 2015, de Vidéo Femmes et Spirafilm, qui existaient tous deux depuis près de 40 ans. Son principal mandat : soutenir la production et la distribution de films, qu’il s’agisse de courts ou de longs métrages. Spira distribue des œuvres documentaires et de fiction sur les différents marchés au Canada et à l’étranger : festivals, salles de cinéma, télévision, Web, etc. Info : www.spira.quebec

 

QU’IMPORTE LA GRAVITÉ a été produit avec la participation de la Société de développement des entreprises culturelle (SODEC), du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FQRSC), du Département Cinéma/Cinéma du réel, Haute École d’Arts et de Design de Genève (Suisse), du Programme d’aide au cinéma indépendant de l’Office National du Film du Canada (ACIC) et de Post-Moderne.

, ,

LE GOÛT D’UN PAYS

FunFilm Distribution et la maison de production Zone3 sont fières d’annoncer que le film LE GOÛT D’UN PAYS, réalisé par Francis Legault, sortira sur DVD le 14 mars prochain. Prix du public aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) en 2016 et Prix Gémeaux du meilleur scénario documentaire, LE GOÛT D’UN PAYS est une production d’André Larin et Jean-Pierre Paiement.

 

LE GOÛT D’UN PAYS c’est la rencontre de Gilles Vigneault et de Fred Pellerin au temps des sucres. C’est un documentaire choral qui raconte le pays à travers un des rituels les plus emblématiques du Québec. C’est un hymne au sirop d’érable et au peuple qui le produit. Dans la lumière franche et inspirante du printemps, une goutte de sève perle sur la pointe du chalumeau. Les deux poètes la cueillent et filent la métaphore. La tradition des sucriers prend l’allure de vibrants tableaux. La richesse des mots d’ici et la puissance des gestes simples laissent entrevoir la beauté et la fragilité de notre culture.

 

Bande-annonce : vimeo.com/189343214

Site officiel : funfilm.ca/fr/le-gout-dun-pays/

Facebook: www.facebook.com/legoutdunpays/

 

Distribué par FunFilm Distribution, LE GOÛT D’UN PAYS sera disponible en DVD dès le 14 mars dans les Renaud-Bray et Archambault.

,

Citizen Kane : exigez l’impossible.

Le réalisateur Orson Welles est un exemple 
intéressant et intemporel de persévérance 
et de détermination.Son film Citizen Kan 
datant de 1941 est considéré par l’American Film Institute et par beaucoup comme le meilleur film de tous les temps. 


Un chef d’oeuvre réputé pour ses innovations 
cinématographiques,musicales et narratives.



À l’époque, Orson ne trouvait pas d’investisseurs pour son projet.


Son projet était si novateur et orignal qu’il devenait par le fait même trop bizarre, voir même irréalisable pour que les investisseurs puissent s’imaginer le résultat final et
investir en toute quiétude.Orson Welles croyait fermement en son projet, il a donc trouvé une petite somme pour payer des acteurs. 


Par la suite, il a eu l’audace et le courage de demander de l’aide financière sous forme de dons ou de prêts pour construire les décors et filmer des bouts d’essai. 


À la fin, il avait déjà le tiers de son film de réalisé, ce qui lui a permis de démontrer aux investisseurs l’ampleur de sa vision. 


Résultat : il a obtenu le financement désiré parce que son film existait. Pour la suite, on connait les répercussions de son travail acharné, son film Citizen Kane demeure un classique cinématographique. 


Cette histoire rappelle que peut importe
l’époque les idées nouvelles peuvent paraître idiotes, bizarres, irréalisables pour certains. Par contre, il est toujours bon d’y croire et de travailler fort pour défendre ses idées et son projet.


Il faut passer alors de l’idée au concret. Il faut parfois demander, emprunter, insister et si c’est difficile tant mieux. Cela veut dire que ce n’est pas n’importe qui peut le faire.

04
Ernesto Che Guevara disait :  » Soyons réaliste, exigeons l’impossible. »


À Effervescence, on croit qu’en plus, il faut être originale au risque de paraître fou ou bizarre.C’est de cette façon que l’on réalise l’impossible.