, , , , ,

BEARS OF LEGEND A MILLION LIVES

Bears of Legend, 2018

5 octobre, date de lancement officiel pour le 3e album de la formation Bears of Legend. Le septuor de Trois-Rivières qui fait salle comble un peu partout au Québec en plus de s’illustrer favorablement en Europe propose une évolution musicale intéressante avec A Million Lives.

Credit: Étienne Boisvert & Guillaume Grenier

A Million Lives compte 10 pièces originales en anglais et regorge à nouveau d’harmonies vocales riches, de textes sincères et de compositions musicales soigneusement réfléchies.

À l’instar des deux premiers albums de Bears of Legend, la musique folk est toujours présente mais cette fois-ci nuancée avec des touches de pop afin de respecter le son original du groupe. A Million Lives devient ainsi un album un peu moins homogène que pouvaient l’être Good Morning Motherland et Ghoswritten Chronicles. Réservant ainsi une belle surprise pour les fans de la formation.

Une fois de plus on retrouve des pièces soutenues par d’excellent(e)s musiciens et musiciennes. On aime ainsi pour une 3e fois: la voix juste du chanteur David Lavergne, les notes poignantes de Christelle Chartray au violoncelle, les cascades mélodiques savoureuses de Claudine Roy au piano, le jeu tout en nuance et subtilité à la batterie pour Francis Perron, la complicité parolière entre Lavergne et Guillaume Grenier qui joue aussi du banjo et de la guitare, le jeu de basse de Jean-François Grenier et toutes les épices musicales que la polyvalente Jacynthe P. Morand (Accordéon, synths, glockenspiel, percussions) ajoute à la recette gagnante de Bears of Legend. Les membres de la formation élèvent ainsi une musique accessible pour tous.

Mention spéciale aussi aux musiciennes invitées: Laurianne Bouchard et Catherine Laurin qui contribuent agréablement avec alto et violon pour quatre des dix chansons de l’album.

A Million Lives, une musique inspirée du passé et tournée vers l’avenir.

L’évolution musicale peut s’avérer complexe dans l’industrie de la musique. Bears of Legend respecte son essence. Les teintes électriques ainsi que les nouvelles ambiances sonores de synthétiseurs qui s’ajoutent au troisième album sont ainsi organiques à l’écoute pour les fans de la formation. La transition est douce et réconfortante. On a déjà hâte au 4e album pour entendre la suite.

Les chansons coup de coeur d’Effervescence pour A Millions Live

Only you sera le premier single officiel lancé par la formation et pour le moment on vous partage nos chansons préférées de l’album.

I Need it

Pour le sublime « turnover » dans la chanson et le « hook » de feu avec lequel les ours nous ont « teasé » avant la sortie de l’album. Ce petit vers d’oreille qu’on fredonne encore et encore.

Crédit: Étienne Milette & Kevin Bacon Hervieux

Never Gonna Give You Up

« Big thumbs up » pour l’ambiance sonore enveloppante dès le départ de la pièce et les « backs vocals » sublimes qui nous font voyager dans le temps, voire même qui nous font changer de continent.

In my heart of Hearts

Pour la savoureuse pop à profusion et l’audace de la formation de nous proposer un morceau aussi bonbon.

Young Me ( This Inner war)

Pour les effets sonores en « background » qui ajoutent à la pièce et qui apportent à la plume de Bears of Legend, toujours inspirée autant par la vie et par l’humain. Les enfants que l’on entend subtilement sur l’album sont d’ailleurs ceux du chanteur David Lavergne.

Oui, ce sont mes enfants, dehors, à jouer comme des enfants dehors. C’était drôle parce que chaque jour où je passais au studio, chez Francis, il me posait la question « pis? As-tu enregistré tes enfants? ». Il avait vraiment une vision très nostalgique du texte de la chanson et je crois qu’il n’y avait rien de mieux pour imager la quête dont il est question dans la chanson que de passer par cette belle naïveté chez nos enfants. –DAVID LAVERGNE

 

Une direction artistique réussie

Parlant d’inspiration,  Étienne Milette et son acolyte Kevin Bacon Hervieux ont réalisé des oeuvres picturales magistrales pour la pochette de l’album permettant de respecter voire même honorer la direction artistique de Bears of Legend pour A Million Lives.

Une production efficace

À noter que Francis Perron de RadicArt Recording Studio a une fois de plus fait un travail sonore efficace à la production de l’album et que Yannick St-Amand au mastering a bien réalisé son mandat.

A Million Lives, la tournée!

Crédit: Annie Leblanc

Vous devez réserver vos dates de spectacles pour aller voir Bears of Legend en live car, c’est je l’espère, l’album qui les propulsera davantage vers les sommets d’une carrière déjà extraordinaire. En effet, depuis les débuts du groupe, les critiques sont favorables, les membres de la formation ont joué partout au Québec tant en salles que dans les plus grands festivals ( Festivoix de Trois-Rivières, Festival de Jazz de Montréal, Festival d’été de Québec…), leur deuxième album s’est retrouvé au sommet des ventes au Québec lors de sa sortie en 2015, les « likes » et les « views » s’accumulent constamment via les médias sociaux, nos cousins en Europe nous les enlèvent de plus en plus fréquemment et sont présents par milliers pour les applaudir en France, en Allemagne, en Italie, en Belgique…

Se procurer l’album c’est donc bien, mais se déplacer pour aller les voir jouer en vrai c’est une expérience mémorable à vivre absolument pour tout mélomane.

À noté que pour le moment, il n’y a pas de dates de spectacles annoncées pour les villes de Trois-Rivières et Montréal. Rien d’alarmant puisque les Ours nous ont habitué aux agréables surprises. C’est à suivre…

La seule critique ici qui m’empêche d’offrir une note parfaite aux Ours est en fait probablement un toc obsessif auditif de ma part. Question de goût personnel probablement vous me direz, mais pour la première pièce de l’album: Any road to anywhere lors de la première écoute, il m’a semblé qu’un peu plus de parcimonie avec le Glockenspiel aurait été de mise. Tant dans le jeu en surabondance qu’au niveau du son où il était légèrement un peu trop en avant-plan et accrochait légèrement mon oreille bionique d’ancienne Directrice Musicale Radiophonique. Un cas très très léger de « less is more » pour laisser respirer encore mieux la chanson et nous permettre de savourer d’avantage le début de l’album. Rien d’alarmant ici, croyez-moi, une simple annotation que monsieur et madame tout le monde n’observera point.

Vous pouvez me faire confiance lorsque je vous dis ceci: vous devez vous procurez le 3e album des ours, et ce, I-M-M-É-D-I-A-T-E-M-E-N-T.

Avec 4 étoiles sur 5, c’est un pari réussi pour l’évolution musicale de Bears of Legend avec A Million Lives.

www.bearsoflegend.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

, , ,

Lancement au Café Campus pour Oaks Above

Actuellement en tournée de lancement de leur EP, The Ways of Things , Oaks Above sera de passage à Montréal ce vendredi 25 mai au Café Campus où le groupe partagera la scène avec Birds of Paradise ainsi qu’around joshua.

OAKS ABOVE

Crédit: page facebook d’Oaks Above

Oaks Above est originaire de Montréal et existe depuis 2014. La formation gagne en popularité sur la scène métropolitaine et a également eu l’occasion d’aller jouer en Allemagne.

Gabriel Whiting, Marc-Antoine Dauphin, Frédéric Rivest, Charles Tremblay ainsi qu’Olivier Dauphinais se décrivent comme des junkies de musique qui partage l’amour de la création musicale.

Depuis la rencontre entre les membres de la formation, les musiciens travaillent constamment leur propre sonorité.

Oaks Above propose ainsi une musique qui groove avec des mélodies catchy qui sait capter l’attention des fanatiques de musique tout en permettant de faire bouger les foules.

The Ways of Things comprend 4 titres de composition original en anglais. La voix du chanteur se démarque par sa précision et justesse.

Les chansons enregistrées au Studio Le Chalet à Notre-Dame-des-Prairies et mixées par Rémy Sealey de Trillium Sound seront donc présentées au public du Café Campus ce vendredi et ailleurs au Québec pour la saison estivale.

Oaks Above visitera entre autre les villes de: Trois-Rivières, Drummondville, Joliette, La Malbaie et St-Hyacinthe pour présenter ce nouvel EP à leur fans.

Parlant de leur fans, ceux-ci semblent bien apprécier la musique du groupe. À voir les critiques sur leur page facebook on comprend que leur musique semble être faite pour l’écouter en boucles.

Les critiques également pour le moment se montrent favorables envers les Oaks.

«Directement de Lanaudière, la formation Oaks Above a offert une prestation hors de l’ordinaire. Chaque détail musical était travaillé avec attention, et la rigueur de l’interprétation était d’une qualité inégalée. »  -Marc-André Arsenault, Zone Campus

Les membres du band sont généreux via leur médias sociaux, en effet, ils prennent le temps de révéler leurs secrets via leur page facebook dans une série d’épisodes de « Gear Rundown ».

Des liens pour découvrir Oaks Above:

https://oaksabove.bandcamp.com/album/the-ways-of-things 

https://www.facebook.com/oaksabove/

Il nous fera plaisir de vous présenter d’autres formations via notre site web .Pour le moment, Effervescence vous invite donc au lancement d’EP et à la découverte musicale de nos talents d’ici, ce vendredi 25 mai.

Café Campus

57 Rue Prince Arthur E, Montréal, QC H2X 1B4

Billets – 10$
Porte -19h30

 

, ,

Tournée et 3e album pour Bears of Legend.

Bears of Legend, formation musicale de Trois-Rivières a annoncé aujourd’hui les dates de leur prochaine tournée ainsi que le nom de leur prochain opus.

Les musiciens reviennent tout juste d’Italie et de Belgique, où ils ont eu l’occasion d’offrir des performances dans le cadre de festivals et de spectacle intime. C’est un bonheur d’apprendre qu’ils proposeront aux fans de nouvelles pièces en octobre prochain via leur 3e album qui s’intitulera: A Million Lives.

Les ours qui se sont fait plus discrets au Québec dû au fait qu’ils concoctaient leur prochain album tout en gagnant de plus en plus en popularité en sol Européen visiteront à nouveau les villes de notre belle province.

C’est tout près d’une trentaine de dates qui sont annoncées dans différentes salles en province.

 

Rappelons que le premier album Goodmorning Motherland lancé en 2012 avait bien été accueilli tant par la critique que par le public. Ce premier ouvrage comptant 16 pièces rendait hommage aux valeurs amérindiennes via un folk unique et bien senti par le groupe de sept musiciens tous originaire de la Mauricie. Les ours avaient d’ailleurs surpris avec une prestation originale spontanée de la pièce The Morning I’ve let you down. La vidéo de la prestation de type Flashmob a été propagée sur le web et vue à plus de 90 000 reprises.

 

Leur deuxième album Ghostwritten Chronicles qui a été lancé en 2015 nous emmenait en voyage via un périple en mer. La thématique de bateau était bien présente et visiblement a plu énormément au Québec. En effet, cet ouvrage de Bears of Legend s’est même retrouvé au sommet des ventes lors de la saison printanière.

When I saved you from the sea fait partie des pièces fortes de l’album. Le vidéoclip tournée à St-Paulin propose des paysages enivrants et un esthétisme fort intéressant pour mettre en lumière la chanson poignante.

 

Christelle Chartray, Jean-François Grenier, Guillaume Grenier, David Lavergne, Jacynthe P. Morand, Francis Perron et Claudine Roy ont toujours su toucher les gens avec simplicité, humilité et talent. 

Lors de la tournée du deuxième album entre autre les spectateurs ont pris plaisir à maintes reprises à chanter le titre: Hell No. La formation avait pris l’habitude de se réunir en fin de spectacle en devant de scène en mode acoustique pour inciter les gens à fredonner avec eux la chanson numéro 9 de l’album fantôme.

Depuis les débuts de Bears of Legend, les membres du groupe ont toujours utilisé la musique afin de contribuer positivement.

Source: page facebook Bears of Legend.

Au fil du temps les ours ont joué sur les grandes scènes dans les festivals de renommés au Québec, ont fait salle comble dans bons nombres de salles, ont joué devant des foules gigantesques en Europe, ils ont toujours su garder un contact privilégié avec les gens. Un esprit bien ancré et une accessibilité constante pour les gens.

 

Quelques exemples?

Pensons à leur vidéo surprise enregistré en studio de production avec un fan qui a fait une demande en mariage Une autre fois où ils ont fait un concours pour offrir un concert intime dans le salon des fans.

Sinon un moment de réconfort que Bears of Legend a su offrir avec une vidéo de prestation spécialement orchestrée afin d’offrir la chanson A Life Like Rose pour une fan malade… et j’en passe.

Voilà pourquoi nous attendons le 3e album avec impatience.

Le troisième album, A Million Lives est enregistré au Studio Radicart ( qui a entre autre servi de lieu d’enregistrement pour le légendaire groupe Voivod).

De ce que l’on sait pour le moment, Bears of Legend devrait nous offrir une évolution naturelle du style folk-ambiant que l’on connaît. Un style où les émotions ressenties sont menées par le piano, la guitare et le violoncelle, accordéon entre autre. Un univers musical qui amalgame parfaitement harmonies vocales et arrangements musicaux tout en nuances et en force.

En attendant l’album on vous invite à suivre la formation sur leur page facebook.

 

 

 

, ,

Mardis de la relève 3e quart de finale!

21e édition Les Mardis De La Relève !

Venez découvrir de nouveaux talents en notre compagnie!

Quart de finale #3 – Rock

1. Memory lane
2. 3 Headed Giant
3. RoseGarage

Entrée 5$, plusieurs tirages dans la soirée, et une ambiance à tout casser!! Dès 21h ce soir, mardi au Gambrinus, Trois-Rivières

, , , ,

travailler en équipe…

Je souhaite vous présenter une nouvelle façon de
travailler en équipe. Je dois entamer cette démonstration
en vous faisant part de l’expérience, telle que je l’ai vécue.
J’ai eu l’occasion de découvrir un nouvel artiste Australien, d’origine
Belge, du nom de Gotye ( que l’on prononce Gauthier).
Son tube : Somebody that i used to know
J’ai été séduite par cette chanson où la voix de Gotye me rappelle Peter Gabriel, Bedouin
Soundclash et  où la contribution de la charmante Kambra, permet des comparaisons à Coeur de Pirate et bien évidemment, Katy Perry.

Je vous entend vous dire où elle s’en va celle-là avec son travail d’équipe.
Vous semblez surmenés prenez donc une courte pause et visionnez ce délicieux vidéo.

– suite de l’expérience, telle que je l’ai vécue, vous vous rappellez !-

Et puis, savoureuse cette pause ? Pour le travail d’équipe la démonstration sympathique s’en vient.
Suite de l’expérience, je me régale avec ce vidéo que j’écoute en boucles, j’étais toute fière de partager avec mes ami(e)s facebookien(ne)s cette nouvelle découverte. J’apprends alors que je suis en retard de quelques mois mais une amie à la brillante initiative de partager avec moi le vidéo qui suit. Et oui, le voilà le travail d’équipe !

Voilà des gens patients qui ont dû mettre plusieurs heures de pratique afin de livrer une performance maintenant connue partoùt à travers le monde. Un concept simple, unique et bien exécuté. Une nouvelle façon de travailler en équipe !

À bientôt !

, ,

Be different, just be you.

Rick Genest / Rico the Zombie / Zombie Boy.

Trois synonymes pour le même homme désormais connue à l’échelle
planétaire. Effigie de mode pour Mugler, enfant-diable pour
Lady Gaga et source d’inspiration pour plusieurs, il est devenu
instantanément un symbole d’une contre-culture.

En mars 2010, il était un Zombie vivant dans les rues
de Montréal, effrayant les automobilistes à qui il
offrait ses services de squeegee. C’est à cette même
époque, qu’il publiait ses premières photos sur facebook.
Il est rapidement devenu un phénomène des réseaux
sociaux et il capta alors l’attention de Nicola Formichetti, directeur artistique pour Lady Gaga et directeur de la création pour le designer Thierry Mugler.

Rico et Nicola Fermichetti
Zombie Boy, le mannequin

 

Lady Gaga et Rico dans le vidéoclip Born this way

La suite, on l’a connaît… Zombie Boy apparaîtra dans le défilé de mode de Mugler dans un vidéo artistique hors du commun. Ensuite, il devient une révélation internationale grâce à son incarnation du fils diabolique de Lady Gaga dans le vidéo Born this Way.

Plus récemment, il a participé à une campagne publicitaire pour les produits Dermablend de L’Oréal.
Le vidéo a fait le tour de la planète et a suscité beaucoup de réactions.

Publicité Dermablend

Laissant place à une nouvelle démarche artistique, un autre point de vue permettant de faire tomber les tabous et les préjugés. Et si l’on pouvait enfin être différent ? Si, l’on pouvait être sois-même et que les normes de beautés imposées par la société se transformaient en une propre identité ?

Si comme Rico the Zombie on pouvait être différent, être juste nous, selon notre propre vision, selon ce que l’on désire. Et si une personne contre toute attente, voyait en nous, en notre différence, quelque chose de beau, de magnificient ? Le résultat artistique découlant de cette façon de penser est somme toute impressionnant comme en témoigne le vidéo promotionnel pour le designer Mugler.

Les sceptiques de cette forme d’art, de ce modèle aux allures squellitiques sont à même de se demander : pourquoi Zombie ? Quelle est la raison de cette incrustation de pénombre dans la chair ?  Pourquoi ces tatouages excessifs ? Encore un autre jeune écervelé abusant des aiguilles et de l’encre…

Détrompez-vous.  Plus jeune, Zombie Boy a souffert d’une tumeur. Il a subit une importante opération au cerveau. En fait, il aurait dû y rester… mais il n’a eu aucune séquelle… Son surnom, Zombie, prit alors naissance tout comme son périple afin de se métamorphoser en ce qu’il ressentait au fond de lui.

Lorsqu’il existe une expérience où la faucheuse hante vos pensées, la vie prend peut-être un autre sens.
Pourquoi attendre une telle expérience avant d’être différent, d’être sois-même, tout simplement, et ce, peu importe le jugement des autres…

Be different, just be you.

, , , ,

Spectacles à voir !

Mardi live du Gambrinus
Spectacles tous les mardis 21h00

 

Mardi 25 octobre         pépé et sa guitare, solo

Mardi 01 novembre     Harry manx, folks blues                 
Mardi 08 novembre     Brady cardie, musique du monde                                             
Mardi 15 novembre     the rusty cats, rockabilly                                  
Mardi 22 novembre     wisdom, lancement d’album                                     
Mardi 29 novembre     dagniel, bluegrass country                     
Mardi 06 décembre     les mallèchés, rockabilly                                  
Mardi 13 décembre     Vincent Vallières, duo acoustique             
Mardi 10 janvier           35 mm, cinéma musique de film
Mardi 31 janvier           Vincent Vallières, supplémentaire                                                                 

Mardi 21 février           audionaute, gagnant mardis de la relève         
Mardi 28 février           hommage à pink Floyd, echoes                                                           
Mardi 06 mars              les mardis de la relève 15ième éditions