La confiture à la banane!

Lors de la lecture des résolutions suivantes, vous allez vous imaginer être un fabricant de confiture à la banane. Pourquoi la banane ? Parce que c’est bon, et nous, les Gentilspenzés de la publicité nous raffolons des Bananes Affaires. Le confectionneur que vous êtes souhaite vendre plus de confitures parce que vous savez qu’elle est bonne et qu’elle mérite d’être goûtée.

 

La Banane Affaires 😀

 

KIT DE DÉBUTANT EN COMMUNICATION EN 20 POINTS

 

  1. Affirmer son identité

D’abord, il faut une identité qui vous soit propre, qui démontre que vous êtes différent des autres fabricants, surtout de celui qui fait de la confiture à l’ananas. Pour le coup, vous vendez de la confiture à la banane, alors la couleur dominante sera forcément proche du jaune, et non pas du rouge ou du rose. Ensuite, il vous faut un logo et/ou un slogan qui marque l’esprit, par exemple « Banania, fabriquée avec passion ! » Le tout présenté dans un ensemble réfléchi vous procurera tout de suite une identité d’artisan passionné avec la volonté de faire un produit de qualité.

 

Pour trouver votre identité idéale, faite participer votre équipe à des brainstormings !

 

 

  1. Ecouter votre conseiller en communication/chargé de communication/agence de communication

Votre cousin Arnold, comme nous le savons tous, a commencé des études en communication ou en commerce, et vous aimeriez lui demander conseil plutôt que de donner vos sous à ces agences qui vendent de l’air comme vous le dites si bien. Sauf que votre cousin, il fait des études, il n’est pas encore expert et il ne sera pas trop sûr de ce qu’il vous recommandera…

Le cousin ”Arnold”

Parce que l’idée d’Arnold que vous vous baladiez déguisé en Banane dans les rues de votre ville en distribuant des bons d’achats, elle ne vous allume pas tant que ça au final… Prenez donc rendez-vous avec les agences de communications qui sont remplies de vrais Arnold qui ont terminé leurs études et fait leurs preuves.

L’AGENCE Effervescence.info = un vrai ARNOLD 😀

 

 

  1. Être présent sur les réseaux sociaux

 

Pour vous faire connaître il faut être visible ! Arrêtez de faire briller les vitres de l’atelier et ouvrez l’ordinateur pour vous créer une page Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Snapchat, et Jean Passe 

Jean Passe…

 

 

 

 

 

 

Selon votre domaine, veillez à choisir le bon moyen de communication. Ici la confiture se retrouverait idéalement sur Facebook et Instagram parce que la nourriture et l’artisanat ont la cote sur ces deux réseaux sociaux. Mentionnez vos horaires, l’adresse de votre atelier et les moyens pour vous contacter ou acheter vos produits. Il faut la vendre cette confiture! Pensez à répondre aux avis, commentaires et messages des visiteurs, plus vous interagissez avec eux, plus ils se sentiront concernés et écoutés. Votre confiture fera bonne figure!

 

  1. Surveiller l’actualité et les tendances 

+ de renseignements = une arme massive à la compétition!

Évitez de vous lancer dans la fabrication de confitures de pomme de terre (et ça s’appelle de la purée) quand la mode est à la compote de pêche ! En effet, il faut surveiller les concurrents, en s’abonnant à leurs pages et en lisant les journaux (et oui, le bon vieux journal papier nous donne toujours des informations introuvables sur internet…)

Pour en savoir plus, lisez notre article complet au sujet du marketing sensoriel!

 

  1. Ecrire des articles relevant de votre expertise, participer à des débats sur le sujet

Comme la grenouille, sautez sur l’occasion! Notoriété + Visibilité = Succès assuré

 

En tant que fabricant de confiture, vous pouvez rédiger des petites recettes faciles dans lesquelles votre confiture entre en jeu, par exemple un roulé à la confiture. Cela peut être des articles sur des thèmes liés à votre métier, comme les enjeux de la culture de la banane en Patagonie occidentale ou bien le savoir-faire incontournable de votre ville. Tout ça, vous le publiez sur votre site web, dans des journaux spécialisés (qui seront ravis de publier vos articles) ou même sous forme de chronique à la radio si vous en avez l’opportunité. Pensez aussi à les diffuser sur vos réseaux sociaux pour générer du trafic dont nous parlerons dès le point suivant.

 

  1. Favoriser le référencement naturel dans les moteurs de recherche 

Kézako keskecé ça ? Le référencement naturel, ou organique, c’est quand les moteurs de recherches proposent naturellement en premier votre site internet grâce à des mots clés tapés par les internautes. Plus précisément, cela arrive si vous publiez régulièrement des articles, et que vous avez un nombre conséquent de lecteurs et d’interactions avec vos productions ! En somme, cela permet d’éviter de payer les moteurs et aussi d’esquiver l’étiquette « annonce » toute moche (en plus c’est jaune-vert, comme l’ananas de votre concurrent) qui montre que vous « trichez » pour être visible.

Maximiser le référencement organique 😀

Ce référencement naturel sera favorisé UNIQUEMENT si vous êtes actif sur vos réseaux et votre site web. Donc allez-y, écrivez des centaines de recettes à la confiture, donnez votre avis sur l’élevage des concombres au Chili et sur les différentes espèces de bananes existantes dans la flore québécoise. Votre site devrait connaître donc plus de trafic, de visiteurs et donc si on fait a+b : des ventes !

Découvrez d’autres trucs et astuces à ce sujet en cliquant ici! 

 

  1. Choisir un ou des influenceurs

Vous souhaitez vous faire connaître en dehors de votre réseau et auprès d’un nouveau public? Il est temps de faire appel à un influenceur ! Il s’agit d’une personne, qui généralement réalise des créations sur des supports numériques tel que YouTube, Facebook, Instagram, Snapchat et Jean Passe…

Avoir du chien sur snpachat! On aime ça 😀

Ces personnes sont des influenceurs parce qu’ils ont réuni une communauté autour d’un thème qui les fédère, allant de la cuisine, au style de vie, en passant par les jeux vidéo. Pour vous, fabricant de confitures, les chaînes de tutoriels de cuisine et de style de vie sont attrayantes parce que vous pouvez leur offrir votre produit pour leurs recettes. Leurs publications au sujet de VOTRE confiture encouragera LEUR public à en consommer ! Attention, un influenceur ne s’achète pas, il ne sont pas des emplacements publicitaires, ils ont une éthique, des conditions, une ligne éditoriale et des envies. Il faut contribuer à leur créativité en les laissant manipuler votre produit selon leur bon gré et en contrepartie à donner une critique (favorable si possible) sur votre confiture. Attention, proposer des confitures de bananes à un vidéaste spécialisé dans les jeux vidéo ne sera pas très efficace… Sauf s’il a le champ libre sur la manière de le présenter et que cela est bénéfique pour vous !

Les agences de communication sont les mieux placées pour vous conseiller un influenceur. Vous pouvez compter sur leur expertise dans leur domaine. Par exemple, Effervescence est une agence qui a la capacité de proposer des influenceurs de haut niveau grâce à son réseau étendu sur les médias sociaux. En savoir +

 

  1. Soyez disruptif !

Non, ce n’est pas une insulte ! la disruption, c’est quand votre communication sort du cadre habituel de vos annonces, lorsque votre annonce est différente de ce que les clients ont l’habitude de voir. Dans le cadre de la production de confitures par exemple, les consommateurs sont habitués aux publicités qui vantent le bon goût de la nourriture, de la texture et de la couleur. Et si vous décidiez de miser sur la forme du pot de confiture au lieu de la confiture elle-même ou encore sur une égérie (ce n’est pas une insulte non plus, une personnalité qui présente votre produit de manière décalée)? La disruption permet de se distinguer dans un marché où la concurrence est immense. Elle permet à votre clientèle visée de mieux retenir le nom de votre marque parce que le pot est en forme de banane.

Comme dans la fameuse expression : « think outside of the box », amusez-vous, éclatez-vous et soyez vous-même tout en étant différent.

La disruption est à la mode!

 

  1. Relancer vos anciens clients avec des infolettres

Les infolettres, bien pensées et rédigées sont des éléments clés pour conquérir et fidéliser votre clientèle, surtout si vous faites des remises ou des offres par ce biais.

Imaginez que vous offrez un rabais de 20 % sur un pot de confiture commandé sur internet, il y a beaucoup de chance (même certainement) que vous gagniez des clients !

Vous pouvez également souligner la fidélité de vos clients avec des infolettres donnant des avantages comme une cuillère à confiture gravée au nom de l’entreprise, un tablier… à vous de choisir ce qui convient à votre marque ! Le but ultime des infolettres est surtout de savoir « qui » a cliqué « où », et donc de savoir si le lecteur a de l’attrait pour votre offre.

Avec l’équipe d’ Effervescence, soyez assuré que votre infolettre correspondra le mieux à votre production de confiture de bananes ! En effet, nous possédons des systèmes très complets qui nous permettent de savoir qui a lu l’information, et par quel moyen (cellulaire, ordinateur, navigateur…). C’est très précis, nous savons qui a fait quoi, où, quand et comment. C’est incompréhensible pour vous? Disons que c’est le même principe que sur Messenger (Facebook) lorsqu’on écrit à une personne on est en mesure de savoir si notre interlocuteur a lu notre message et à quelle heure. Vous savez, le petit « vu » à la fin des messages. Partez de ce principe et transposez-le en mode affaires. Nos stratégies avec vos outils et vos objectifs à atteindre permettent de toujours envoyer des courriels performants ! Vous devriez survivre à ce nouvel apprentissage avec notre équipe dévouée. En tout temps vous pouvez communiquer avec notre équipe: service@effervescence.info 

Gagnez en temps et rendement avec les infolettres 😀

 

  1. Gratuit? Ah bien merci!

Ce que les personnes adorent le plus, c’est quand c’est gratuit. Surtout quand c’est de la nourriture. Qui n’est jamais passé trois fois devant le comptoir de dégustation pour avoir “regoûter” une gaufre ?

Coucou ici aux Fans de Stranger Things

Mis à part attiser l’appétit, cela sert surtout à ce que les clients se souviennent du goût de votre produit et de déclencher un achat. Il s’agit de donner avant qu’ils achètent, et de leur permettre d’en vouloir plus ! Par exemple, vous pouvez offrir un conseil sur la confection de confiture lorsqu’ils passent dans votre boutique « pour regarder », leur donner un autocollant à l’effigie de votre mascotte-banane, un cadeau qui coutera peu de sous et qui vous fera gagner de nouveaux clients. Le fabricant de confiture d’ananas n’a qu’à bien se tenir, lui qui réclame 25 sous pour chaque dégustation, face à votre étalage d’échantillons gratuits.

 

  1. Surveiller ce que l’on dit de vous

En mode espion

Un client mécontent va en parler en moyenne à 25 personnes. Un client satisfait en parlera à… 5 personnes maximum. C’est pour cette raison qu’il vous surveiller ce qu’ils disent de vous, sur internet et dans la presse. Demandez donc aux mécontents ce qui ne leur a pas plu dans votre prestation (la plupart du temps il s’agit d’un malentendu, d’une erreur de production ou de l’humeur de la personne) et à corriger votre erreur car le client est roi ! Si votre client dit sur Facebook que vous ne l’avez pas accueilli comme il le souhaitait et que vous avez mal rendu la monnaie pour 4 pots de confiture à la banane, contactez-le et offrez-lui une confiture avec un nouveau produit gratuit ou une remise pour vous excuser ! L’important est que le client doit être satisfait, car plus il y a de clients satisfaits, plus votre image de marque sera valorisée, plus l’image est valorisée, plus vous allez attirer de la clientèle avec votre confiture.

 

  1. Se remettre en question régulièrement

Pose-toi des questions et évite le Pug, pardon, je veux dire, Le bug!

Et si votre recette de confiture de bananes contenait trop de sucre ? Et si votre logo était un peu trop rose ? Et si votre slogan ne vous convenait plus tant que ça ? Et si votre égérie ne correspondait plus à votre image ? Vous devez vous poser régulièrement ce genre de question, afin de peaufiner l’image de votre entreprise.

Remettez régulièrement en question la cohérence de l’ensemble (régulièrement signifie une fois par mois, ou tous les trois mois, …). Le client préfèrera toujours une entreprise cohérente dans ses propos et son image. Par exemple, si votre image initiale est une confiture de bananes plutôt artisanale et originale destinée aux adultes, et que par la suite vous entamez une campagne où cette confiture est présentée comme enfantine, vos clients vont se poser des questions ! Dans tous les cas, il est fortement recommandé de travailler avec une équipe compétente, capable d’établir une stratégie cohérente et adaptée à la confiture de bananes.

 

  1. Regarder pourquoi l’autre confiture d’ananas fonctionne mieux

 

Quelques fois, il vous semblera que le fabricant de confiture d’ananas vend beaucoup plus que vous, que même votre famille préfère sa confiture. Il faut donc s’interroger, qu’a-t-elle de plus que la vôtre ? Goûtez son produit, observez comment il vend le pot, quel slogan il utilise, quels sont les arguments que ses clients apprécient puis faites de même à votre sauce ! Attention aux copiés-collés qui risquent de vous faire mauvaise réputation. Adaptez plutôt votre attitude : s’il est original, soyez-le aussi, s’il est très sérieux, soyez-le aussi, etc. Si le fabricant de confiture d’abricot devient à son tour populaire, observez sa popularité, ce qui nous fait revenir au point 4.

Regarder, regarder et encore regarder! Ah oui et regarder!

 

  1. Encourager les clients à parler de votre confiture autour d’eux

 

Comme dit précédemment au point 11, un client satisfait en parlera peu, c’est pourquoi il convient de l’encourager ! Un petit message du type: « Si vous avez des amis amateurs de confitures atypiques, encouragez-les à essayer mes produits et  vous recevrez un pot de ma nouvelle confiture ! », ce genre de phrases peut l’encourager à passer à votre boutique avec ses amis et ainsi rehausser votre image et vos vente

Il faut donc les inciter à laisser des commentaires sur Google, Facebook, et autre plateforme où il est possible de dire du bien de vous !

 

Pensez aux avis sur Google et sur les médias sociaux!

 

  1. Changer les habitudes et innover

Marre de toujours faire la même recette ? Vous êtes lasse de dire toujours la même phrase à vos clients ? Changez ! Innovez ! Soyez créatif ! Essayez de nouveaux ingrédients, changez votre phrase de bienvenue, déplacez les rayons, soyez fous ! Les visiteurs de votre atelier de confitures seront ravis de voir que vous aimez le changement et par-dessus tout que vous innovez en prenant des initiatives. Allez-y, changez la couleur des murs ! (Attention à ne pas repeindre avec votre plus belle chemise)

 

 

  1. Finissez un projet avant d’en commencer un autre

Certes je viens de vous dire de changer d’environnement, d’entreprendre de nouvelles opérations si nécessaire mais rappelez-vous qu’il y a de la confiture à faire. Mettez des priorités sur ce que vous souhaitez faire, gardez à l’esprit celles qui vous semblent un peu fantaisistes. Il ne faut pas avoir de regrets! Si vous vous surchargez de projets non réalisés, vous aurez un sentiment de frustration et cela vous freinera l’envie d’en entamer un nouveau. Un projet à la fois, ou si vous pouvez vous le permettre, embauchez une personne de plus pour vous aider.

 

17.Projeter une énergie positive 

En ayant des idées positives, vous réussirez à transmettre cette énergie à votre environnement et, ainsi, de venir attrayant. Ayez la pensée positive, ayez des objectifs réalisables et travaillez pour y arriver. Le sentiment d’autosatisfaction, de consacrer du temps à ce que vous aimez faire, est indispensable pour profiter d’une vie pleine et satisfaisante.

 

18.Transformer les obstacles en opportunité

« Derrière chaque obstacle se cache un présent. Derrière chaque problème se cache une opportunité. Même dans les coups durs de la vie, se cachent des cadeaux ». Marc Allen, penseur écrivain

Choisir de tout considérer comme une opportunité ne signifie pas d’accepter n’importe quoi, mais de rebondir sur tout ce qui se présente au lieu de se faire écraser à chaque fois par des embuches.

Il faut  accepter les choses telle qu’elles sont afin d’éventuellement les transformer, de l’intérieur (comme Ulysse qui entre dans la cité convoitée dans le célèbre cheval de Troie).

 

19.Faites des pauses !

Tous ces conseils vous donnent matières à réfléchir et à faire, il vous faut cependant vous déconnecter de votre travail de temps en temps. Sans quoi le stress et des tensions vous rendrons mal à l’aise.
Accordez-vous des récompenses comme aller au cinéma, regarder votre série préférée, vous balader, écouter de la musique ou même ne rien faire. C’est très important de vous relaxer, car un corps tendu vous trahira dans les moments critiques (par exemple une commande de 2000 pots de confiture à livrer pour hier). Vous aurez besoin de toute votre énergie pour écraser toutes les bananes et satisfaire vos clients par la même occasion.

 

20.Et bien sûr, pensez surtout à produire votre confiture😉

Au revoir!

Quand le monde du sport fusionne avec le monde du numérique, que faire?

Quand le monde du sport fusionne avec le monde du numérique pour donner l’eSport

 

Chaque génération connaît des changements. La nôtre découvre la transformation de la notion du sport : l’eSport. Cela soulève plusieurs interrogations dont celle-ci : est-il possible de rester assis sur une chaise tout en étant un athlète ?

C’est ce que nous sommes susceptible de voir aux prochains jeux olympiques d’été : le sport électronique gratte à la porte du comité olympique depuis quelque temps, surtout en Corée du Sud où cette discipline est reconnue comme un sport à part entière ! En effet, la semaine précédant l’ouverture des JO d’hiver 2018, l’ESL a organisé une compétition à Pyeongchang en partenariat avec Intel, fabricant mondial de processeurs pour ordinateur.

 

 

Qu’est-ce que l’ESL ? Il s’agit de l’Electronic Sport League, fondé en 2008 en Corée du Sud afin de donner une légitimité à l’eSport existant depuis les années 90. 45 nations sont représentées au sein de cette ligue, et permet de procurer des visas sportifs aux joueurs de jeux vidéo à l’occasion des compétitions. En 2016, le Comité International Olympique a reconnu l’eSport comme un sport à part entière, autorisant donc celui-ci à demander son intégration aux disciplines olympiques. Ce processus d’intégration est suivi de très près car cela donnera une visibilité mondiale à ce domaine encore méconnu de beaucoup. En effet, seulement 320 millions de personnes suivent ce sport dans le monde, dont 60% de 18-35 ans. Cette proportion montre que la prochaine génération aura plus de préférence à suivre une compétition de jeux vidéo qu’un match de soccer…

Qu’est-ce que l’eSport exactement ? Ce sont simplement des compétitions sportives, à la différence de devoir courir sur un terrain ou de transpirer sur un court, il faut faire travailler ses mains et son cerveau pour dompter les jeux vidéo tels que League of Legends, Counter Strike Global Offensive, Dota II, Starcraft, …

League of Legends, il faut avoir de sacrés bons yeux ici.

Cela requiert davantage de stratégies et de réflexes infimes que de muscles. L’eSport reste malgré tout un milieu âpre et très compétitif du fait de la démocratisation des ordinateurs et de l’accès universel aux compétitions. Pour pouvoir prétendre aux titres de champions, cela demande beaucoup d’investissement, car il faut maîtriser parfaitement le jeu vidéo afin de pouvoir surpasser les autres compétiteurs. Généralement, cela se joue en équipes de 5 contre 5, demandant également d’énormes compétences en termes de stratégies et de jeu de groupe.

Comment pouvez-vous suivre cette tendance ?

Nous entendons souvent parler de virage numérique, prenons cette métaphore pour imager votre virage à vous pour introduire votre entreprise dans le domaine de l’eSport et profiter de sa visibilité pour accroître la vôtre en 3 grandes étapes :

  1. L’entrée du virage vers l’eSport
  2. Dans le virage
  3. La sortie de virage.
Un virage bien maîtrisé ne peut que vous faire accélérer.

Pour entamer le virage, nous vous conseillons de lever le pied et de commencer à scruter le bout du virage pour analyser ce qu’il se passe et pouvoir agir progressivement.
Cela commence par de sponsoriser des compétitions à petite échelle, à votre niveau. Par exemple, sponsoriser un événement dans votre ville, à la hauteur de vos moyens. L’avantage de cet acte est de montrer que vous existez aux yeux des jeunes, car les joueurs sont généralement jeunes ; comme nous avons pu le voir plus haut.

Une fois dans le virage, c’est à vous d’organiser votre propre événement ! C’est un défi de taille, vous aurez besoin de retrousser vos manches, ou bien de confier l’organisation à une équipe qualifiée et experte (coucou effervescence.info). Le but étant de passer de passif à l’action : votre propre événement sera nommé dans les journaux, les compétiteurs reconnaîtront votre événement comme incontournable dans leur domaine s’il est bien conçu et pris au sérieux. L’idéal est une reconnaissance de la ligue nationale ou même internationale !

n’oubliez pas vos lunettes de soleil, ça va flasher!

Pour sortir du virage, c’est bien connu, il faut accélérer progressivement jusqu’à la vitesse de croisière. Dans notre cas, cela peut correspondre à sponsoriser sa propre équipe (car les équipes ne sont pas généralement liées à une localité mais à un sponsor) et de lui donner les moyens de se propulser au rang de compétiteurs mondiaux !

Un fois sorti du virage, à vous de décider si vous souhaitez accélérer ou ralentir…

Nous espérons que cet article vous a éclairé sur cette nouvelle facette du sport et qu’il vous encouragera à suivre nos conseils.

Sur ce, je vous laisse; j’ai du lait sur le feu qui sonne à la porte!

, ,

Les publicités du SuperBowl 2018 les + …

La + attendue :

 

Nous l’attendions, en fan inconditionnels de super-héros qui nous inspire dans notre quotidien.

On a tous essayé de lancer des toiles comme Spiderman ou d’être intelligent comme Iron Man, mais la vie est une dure réalité…

(J’attends toujours ma lettre de Poudlard)

 

La + inspirante :

 

Nous ne nous y attendions pas à tant de frissons, une vraie fausse histoire qui inspire et incite à en demander plus à la vie.

Cette histoire est d’autant plus puissante grâce à la présence d’un youtubeur de renommée, Ricegum, qui a construit sa réputation de ses propres mains.

 

La + américaine :

 

Si on vous dit : Peter Dinklage, Morgan Freeman, Doritos, Mountain Dew, Spicy, Ice, Fire, Rap, Music et Pop.

 

Moi je dis : ” AMERICAAA”

 

La + touchante :

 

Quand notre partenaire de soirée fait dans l’émotionnel, ça nous fait couler quelques larmes…

Ne le cachons pas, on avait envie de dire : “Respect mec.”

 

La + épique

 

Quand cette fois je vous dis Vikings et pickup, on ne pouvait pas être mieux servi en terme de barbe, de majestuosité, de muscles et de barbes en moins d’une minute.

Je reviens, je vais me faire pousser une barbe 👶

 

La + amusante

Tide, jusque là c’est un détergent de lessive. Mais là, c’est devenu quelque chose d’incontournable, qu’on oublie toujours…

Grâce à David Harbour (Stranger Things pour ceux qui n’ont toujours pas Netflix), on redécouvre l’humour à l’anglaise!

 

La + inattendue :

 

Celle-là, on l’avait pas vue venir. Mais alors pas du tout. Aucune information, aucun communiqué, même pas une petite miette pour nous prévenir.

On savait juste qu’ils allaient faire un truc sur Han solo avec des pew pew et autres swoosh.

À vous de voir!

 

 

Sur ce, moi je retourne terminer mon vaisseau spatial d’iron man avec des vikings dont les tuniques sont propres grâce à Tide.

 

Et surtout, la vie est belle 😘

Par: Noé Le Berre